Loin de chez nous

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

Bien que ce site ne retrace l'histoire des commandos marine, que de 1946 à 1962, il est de notre devoir d'honorer la mémoire de nos morts de 1962 à nos jours.

 

BENGLOAN_Ste_phaneMort_en_service_commande_

BENGLOAN Stéphane - Cdo Hubert - Décédé durant une attaque NC en rade de Brest le 04 06 1993

BOURDET_BenjaminMort_pour_la_France_Afghanistan

BOURDET Benjamin - Cdo Jaubert - Second-Maître -  Tué le 14 07 2011 à Kapisa, vallée d'Alasay - Afghanistan -

Né le 15 01 1981 à Cherbourg, le second-maître Benjamin BOURDET est entré dans la marine le 28 04 2003. Il choisit la spécialité de fusilier marin et suit le cours de brevet d'aptitude technique de fusilier marin à Lorient. À l'issue de sa formation en Novembre 2003, il est affecté au groupement de fusiliers marins de Brest. Autonome et dynamique, il se voit rapidement confier des fonctions de chef d'équipe. Très disponible, il effectue entre 2004 et 2007 quatre missions en Nouvelle-Calédonie. Promu second-maître le 01 09 2007, il rejoint la compagnie de fusiliers marins de l'île Longue. Grâce à sa grande motivation et à sa détermination, il réussit la sélection du stage commando début 2008 et reçoit son béret vert. Affecté au commando Jaubert, en Mai 2008, il est projeté deux fois à Djibouti. En 2009, il participe au premier déploiement d'équipes de protection embarquée en océan indien afin de lutter contre la piraterie. Qualifié tireur de précision, doté d'un "caractère entier" ainsi que d'un sens de la camaraderie développé, enthousiaste, le second-maître BOURDET était en Afghanistan pour la première fois. Il était titulaire de la médaille d'or de la défenqse nationale et de la médaille d'argent de la défense nationale, agrafes Fusiliers marins et bâtiments de combat. Le second-maître Benjamin BOURDET a été promu au grade de Maître et décoré de la légion d'honneur à titre posthume.

Insigne CdoMort en service commandé

D'OIRON  Aimery - (Asp) - Groufumaco - Décédé le 10 02 1986 en service aérien -

EYCHENNE_Jean_LoupMort_pour_la_France_Croatie

EYCHENNE Jean Loup - C/C - Elève officier en 1979, il s'engage comme officier de réserve en situation d'activité (ORSA) dès 1980 et qu'il s'investit avec tout l'enthousiasme qui le caracrérise vers l'opérationnel: parachutiste, commando, plongeur de bord, plongeur démineur. Il est rappelé, fin Septembre 1991, pour participer à la mission européenne de maintien de la paix en ex-Yougoslavie. Ses camarades italiens furent bien sûr ses compagnons de coeur, et c'est dans leur hélicoptère qu'il est naturellement monté pour rentrer à Zagreb avant le retour définitif au pays. C' est avec ses quatre camarades italiens qu'il a trouvé la mort le 07 01 1992, dans le ciel de Produte Novi Marof, lâchement et intentionnellement abattu par un MIG Serbe et ce malgré la couleur blanche de l'appareil, signe manifeste d'appartenance à la mission de paix de l'union européenne, et les message d'identification lancés par son pilote, le colonel VENTURINI. Il a été décoré de la L H (chevalier), Médaille de la Défense Nationale, Médaille d'Outre-Mer, citation à l'ordre de la Marine - Tué en Croatie le 07 01 1992

Insigne CdoMort en service commandé

GAGNARD - Matelot - Penfen - Tué en 1977 lors de l'attentat du "Palmier en zinc" à Djibouti

GLOANEC Jean-PaulMort en service commandé

GLOANEC Jean-Paul - (Major) - Jaubert -  Mort dans un accident d'avion le 03 02 1982,(Nord 2501 qui a percuté le mont Garbi lors d'un largage de la 2 ème section, de la 4 ème Cie du 2 ème R E P) à Djibouti, (aucun survivants).

GRAFF Yvon André Jean Guillaume - (C/C) - Tué en Serbie le 19 11 1997 - (Penfen + jaubert)

Insigne CdoMort en service commandé

GULZINSKI - Cdo Jaubert - Mort par noyade à Signes, gorges du Verdon

Insigne CdoMort en service commandé

LANCIER - Cdo Jaubert - Mort par noyade à Signes, gorges du Verdon

Insigne CdoMort en service commandé

LANRIEC Maurice - Mort accidentelle, saut en parachute à Vannes-Meucon en Octobre 2013

Insigne CdoMort en service commandé

LEBORGNE Daniel - B E Laurent: 1980 - Q/M - Cdo Trépel -  Mort accidentelle lors d'un exercice de franchissement du Blavet en Décembre 1981

LECHAUVE_EricMort_en_service_commande_

LECHAUVE Eric - Cdo Hubert - Décédé durant une attaque NC en rade de Brest le 04 06 1993

LEFORT_JonathanMort_pour_la_France_Afghanistan

LEFORT Jonathan - Cdo Trépel - Second-Maître -  Tué le 18 12 2010 à Kapisa, Afghanistan.

Jonathan LEFORT
Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2010, un détachement de forces spéciales de la brigade La Fayette, engagé aux côtés des forces de sécurité afghanes (ANSF) dans une opération dans le Sud de la Kapisa, a été pris à partie par des insurgés. Au cours de l’accrochage, deux militaires français ont été touchés par des tirs insurgés, le second-maître JonathanLEFORT estdécédé.
Jonathan LEFORT est né le 17 avril 1982 à POMPEY (Meurthe et Moselle). Il s’engage dans la marine en décembre 2000 dans la spécialité de fusilier marin. A l’issue de sa formation initiale à Lorient il est affecté à Brest au Groupement de Fusiliers Marins où ses supérieurs apprécient son professionnalisme.
Rapidement, grâce à ses remarquables qualités personnelles, il est admis au stage commando en 2002. Il est alors affecté au commando Jaubert entre octobre 2002 et août 2009.
En 2005, il participe aux opérations de contrôle des pêches dans la zone des Terres Australes et Antarctiques Françaises. Puis, il est déployé une première fois en Afghanistan. Pour ses mérites au combat, il reçoit la Croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze et la Croix du Combattant.
En 2008, il rejoint une deuxième fois le sol afghan à l’«Afghan Commando School » et met son expérience professionnelle et technique au service des militaires afghans. Lors d’une opération de synthèse de la formation, il est pris sous le feu d’insurgés. Grâce à son sang froid et sa juste appréciation de la situation, son groupe repousse les insurgés. Il est cité une seconde fois et est décoré de la croix de la valeur militaire avec étoile de bronze.
La même année, il est breveté « moniteur parachutiste ». A cette occasion Il est remarqué par ses instructeurs comme un élément moteur aux grandes qualités pédagogiques.
En septembre 2009, il rejoint le Commando Trépel dans lequel il était encore affecté aujourd’hui. Exigeant envers lui-même, il se distinguait au sein de son groupe de combat par sa générosité, son esprit de camaraderie et son ardeur au travail.
En 2010 il est déployé une troisième fois en Afghanistan. Dans la nuit du 17 au 18 décembre 2010, il décède lors d’un engagement en province de Kapisa.
Jonathan LEFORT était, avant son décès, décoré de : - la Croix du Combattant. - la croix de la Valeur Militaire avec étoile de bronze. - la Médaille de la Défense Nationale échelon argent avec agrafes Fusiliers Marins et Missions d’Assistance Extérieure
- la médaille Outre Mer avec agrafe « République de Côte-D’ivoire » - la médaille de Reconnaissance de la Nation - la Médaille Commémorative Française avec agrafe Afghanistan Le second maître Jonathan Lefort a été promu au grade de Maître et décoré de la médaille militaire et de la légion d’honneur à titre posthume

Poème dédié à Jonathan:

LEFORT_Jonathan___Poe_me

LEPAGE_Loi_clepage_plaqueMort_pour_la_France_Afghanistan

LE PAGE Loïc, Alexandre, Yves, Heifara - Cdo Trépel - Maître principal - Tué le 04 03 2006, opération "Makila" en Afghanistan

Loïc LE PAGE
En fin de matinée, vers 11h15, le 4 mars 2006 en Afghanistan, le fils du général Le Page grièvement blessé dans un accrochage avec les Talibans est décédé de ses blessures. Premier maître dans les commandos marines il servait dans les forces spéciales et participait à l'opération Héraclès, opération de lutte contre le terrorisme dans ce pays, aux côtés de soldats américains. L'accrochage s'est produit dans une zone située à l'Est de Kandahar.
Jeune officier marinier supérieur fusilier marin, chef de groupe de combat du commando Trépel, au dévouement et à l’esprit de discipline sans faille. Détaché en Afghanistan depuis le 4 janvier 2006, au sein du Task Groupe « Ares » dans le cadre de l’opération « Héraclès Porte Sud », a fait preuve des plus belles qualités militaires. Au cours de l’opération « Makila », le 4 mars 2006, dans une zone particulièrement sensible de la vallée de Maruf propice aux infiltrations terroristes et alors qu’il effectue la reconnaissance d’un village de Salam Kalay à la tête de son escouade, a été pris sous le feu d’une dizaine de talibans. A riposté avec son groupe durant plus de vingt minutes face à un ennemi lourdement armé. Lors de cet engagement, a trouvé la mort dans l’accomplissement de son devoir en luttant contre le terrorisme. Pour ses qualités de chef, son comportement et son courage exemplaires au service de la France, mérite d’être cité en exemple .
Cette citation comporte l’attribution de la Croix de la Valeur Militaire avec palme.
Matelot de 2ème classe : 08/01/1996 Matelot de 1ère classe : 08/03/1996 Quartier-maître de deuxième classe : 08/04/1996 Quartier-maître de première classe : 08/07/1996 Second Maître : 01/07/1997 Maître : 01/04/2003 Premier Maître : 01/10/2005 Promu Maître Principal à titre posthume, le 04 mars 2006
Brevets : •brevet élémentaire équipage (08/03/1996) •brevet option A maistrance (03/05/1996) •brevet élémentaire fusilier (01/11/1996) •brevet d’aptitude technique fusilier (01/03/1997) •brevet militaire de parachutisme (06/05/1998) •brevet supérieur technique fusilier (01/09/2002) •brevet supérieur fusilier (01/02/2003) •brevet moniteur de parachutiste (17/12/2004)
Certificats ou mentions et aptitudes :
•aide moniteur entraînement physique militaire (1997) •opérateur commando (1998) •qualifié pliage parachutes (1998) •opérateur graphie (1998)
•chef d’équipe commando (1999) •brevet d’alpinisme militaire (BAM) et "escalade en falaise" (2000) •pilote d’embarcation à fond rigide (EFR) (2001) •qualifié matériel et emploi des systèmes de transmission de données (2002)

•certificat militaire de langue anglaise du 1er degré (2002) •aptitude à la conduite du personnel (2002) •chef d’escouade commando (2003) •chef de détachement de zone de mise à terre (2003) •chef de groupe TAP (2004)
•largueur opérationnel sur C160 ou C130 (2004) •chef largueur sur C 160 (2005)
DÉCORATIONS •18/07/2000 : médaille de bronze de la Défense Nationale, agrafe Fusiliers Marins •23/09/2005 : médaille d’argent de la Défense Nationale, agrafe Fusiliers Marins •10/01/2006 : médaille commémorative Française, agrafe Afghanistan •07/03/2006 : croix de la valeur militaire avec palme, remise par le ministre de la Défense à Lorient le 9/03/2006 •07/03/2006 : Médaille militaire remise par le ministre de la Défense à Lorient le 9/03/2006 •mars 2006 : Médaille de l’ISAF (force internationale d’assistance à la sécurité en Afghanistan) •08/11/2006, Bronze Star Medal for Valor, 4ème plus haute distinction Américaine, destinée à reconnaître les actes de bravoure et d’héroïsme au combat (très rarement décernée à des étrangers).

LUCE_Pierre_MarieMort_en_service_commande_

LUCE Pierre-Marie - Mle: 0589 286 - (Trépel, Penfen, Hubert: NC 71/808) - Décédé au cours d'un saut à ouverture commandée au-dessus du Grand Bara à Djibouti, le 12 11 1998

 

LUCE Pierre Marie

 

Insigne CdoMort en service commandé

MORIO Christian - (P/M) - ECOFUSIL - Décédé le 11 06 1987 - (Colis ou lettre piégée) -

PARÉ FrédéricPARE__Fre_de_ric_2Mort_pour_la_France_Afghanistan

PARÉ Frédéric - Infirmier de la FORFUSCO - Maître principal - Tué le 25 08 2006 en Afghanistan

Frédéric Paré
C'est à l'âge de 22 ans que Frédéric Paré entre dans la Marine national en janvier 1995 pour mettre sa vocation de secouriste au service de la France.
Il est promu quartier-maître de 1ère classe en juillet 1995.
Nommé second maître en avril 1996, il mène de brillantes études d'infirmier à L'école du personnel paramédical des armées de Toulon qui le conduisent à accéder au Brevet d'aptitude technique d'infirmier en septembre 1996 et au Brevet supérieur d'infirmier en septembre 1997.
A sa sortie du Brevet supérieur des infirmiers, il est affecté au Centre de formation maritime de Hourtin où il va former et encadrer les jeunes appelés durant 3 ans. Il est promu maître en juin 1998. C'est en avril 2000 que Frédéric intégrera le bataillon des marins-pompiers de Marseille jusqu'en septembre 2004.
Frédéric aura effectué, durant son passage au bataillon pas moins de 199 jours de garde ce qui équivaut à près de 438 interventions pour lesquelles la présence de personnels médicaux et paramédicaux était indispensable.
Embarqué en septembre 2004 à la base des fusiliers-marins et des commandos de Lorient, le Maître infirmier Frédéric Paré démontre de suite ses qualités physiques en effectuant dès sa première semaine les tests parachutistes.
Il effectuera durant cette affectation presque 300 heures de soutien de terrain, plus de 300 heures d'entraînement, 260 heures de formation, de l'instruction et 600 heures de service. Frédéric passe son Brevet parachutiste à Pau, durant ses deux premiers mois au sein de la BASEFUSCO.
D'un calme exemplaire, d'une absolue disponibilité, consciencieux et travailleur, d'un relationnel hors norme Frédéric s'intégrera très rapidement au sein de la FORFUSCO.
Ce sera le 1er avril 2005 que Frédéric sera promu Premier maître, six mois passés dans cet emploi, une mission en opération extérieure en Afghanistan se voit profiler, un objectif qu'il s'était fixé en intégrant Lorient.
Frédéric se portera volontaire pour intégrer une équipe interarmées du premier Régiment parachutiste d'infanterie de marine de Bayonne ( 1er RPIMa ), il effectuera un premier détachement durant lequel il montre ses qualités physiques et ses capacités techniques.
Il est détaché en tant qu'infirmier au sein du " Task group Arès V " dans le cadre de l'opération " Héraclès porte sud ".
Il y montrera son sens du devoir animé par un courage reconnu, qui lui vaudra la médaille commémorative pour l'Afghanistan et le titre de Reconnaissance de la Nation.
Dans un contexte interarmées et international le Premier maître Frédéric Paré se
voit cette fois ci employé au sein d'une patrouille du commando parachutiste de l'air n°10 basé à Orléans ( CPA 10 ) dans la région de Kaboul en Afghanistan.
Détaché au sein du " Task Group Ares " dans le cadre de l'opération Héraclès porte sud en Afghanistan depuis le 6 août 2006, Frédéric aura fait preuve d'un comportement militaire et d'une détermination exemplaires.
Dans un environnement hostile, il a participé avec succès au sein de son escouade à plusieurs opérations de surveillance et d'interception, de jour comme de nuit.
Le Premier maître Frédéric Paré se sera particulièrement distingué le 25 août 2006, lors de la mission " Dragon Noir 7 " alors qu'il effectuait en zone d'insécurité, une reconnaissance de piste et de village.
C'est dans la province orientale de Laghman à environ 38 kilomètres au sud-est de la capitale provinciale Mihtarlam qu'un affrontement très violent opposera une quarantaine de rebelles à la patrouille qu'ouvrait le Premier maître Frédéric Paré.
le Maître principal Frédéric Paré est mortellement blessé par l'explosion d'un engin piégé qui détruira son véhicule.
Frédéric Paré sera promu Maître principal à titre posthume, la médaille militaire lui sera également décernée.
Une citation à l'ordre de la Marine nationale avec l'attribution de la croix de la valeur militaire avec palme de bronze lui sera aussi attribuée le 29 août 2006

Insigne CdoMort en service commandé

ROSEAU Bernard - (C C) - Ecole de plongée - Décédé le 17 10 1989 en Méditerrannée -

 

SIE PhilippeMort en service commandé

 

SIE Philippe - Mort au cours d'un exercice de débarquement, déchiqueté par l'hélice d'un zodiac -

 

 

THIERS HenriMort en service commandé

THIERS Henri - L/V - Pacha de "de Montfort" - Mort accident de plongée à Djibouti le 02 11 2001, îlot de la passe du Goubet au fond du golfe de Tadjourah - (A débuté comme ASP à "Jaubert")