Ruban_Hubert_01

 
Le lieutenant Augustin Hubert

Augustin Hubert, né le 5 mars 1918 à Nantes, était issu d'une famille d'officiers de carrière. Son père, officier d'infanterie, volontaire pour l'aviation, avait été tué en combat aérien au-dessus de Verdun, en 1917; il ne connut pas ce fils qui portait son prénom.

En 1939, alors qu'il prépare son entrée à Saint-Cyr, Augustin Hubert est mobilisé dans le 5ème Régiment d'infanterie, à Maisons-Laffitte. Ses quatre frères plus âgés sont déjà dans l'armée. Augustin Hubert, simple soldat, passe le concours d'admission au peloton d'E.O.R.. Reçu en mai, il sera nommé aspirant le 25 aout 1940 et immédiatement démobilisé. Durant toute cette première phase de la guerre, il n'aura fait que ses classes. Soucieux de servir la France, Augustin Hubert va s'engager dans les Chantiers de jeunesse. A la fin d'avril 1941, arrivé à Bir-Bou-Rekba, il apprend rapidement à parler arabe. Il est enthousiasmé par son contact avec la population et les hommes de troupe locaux, et suit l'école de Cadres des Chantiers de jeunesse. Peu après, toujours volontaire, il est affecté au chantier d'Afrique n°106, en Tunisie.

Avec le débarquement américain en Afrique du Nord, les évènements s'accélèrent. Nommé chef de groupe. il est employé comme instructeur dans différents centres en Algérie. Accédant au grade supérieur en novembre 1943, il s'inscrit volontaire pour des missions spéciales. Retrouvant a Alger deux de ses frères qui servent dans l'armée d'Afrique, il embarque à bord d'un cargo, le 25 décembre 1943, en direction de l'Angleterre. Une entreprise qui ne se révèle guère concluante après quelques semaines passées à Londres. Arrivé plein d'enthousiasme pensant être parachuté presque immédiatement en France, il découvre la rigueur des contrôles appliqué a tout nouvel arrivant, surtout en cette phase finale de la guerre.

Cependant, après un séjour dans le camp des forces terrestres de Camberley, il se porte volontaire pour un commando. Il y est envoyé en mars 1944, avec le grade de sous-lieutenant. Rapidement affecté à une "troop" de 60 hommes sous les ordres du lieutenant Amaury, il rejoint à la fin de mars le camp de Wrexhan, au pays de Galles. Le groupe est déjà sur-entrainé, et le premier cross de 7 miles, est pour le jeune Hubert difficile à terminer ! Mais il s'accroche et, plus tard, fait partie des élus transférés à Hampstead Park, Eastbourne (Sussex). Immédiatement, il participe avec la « troop » d'Amaury à Nairn, sur les côtes d'Ecosses, à l'exercice de répétition de l'opération Overlord, où il devra débarquer à la tête d'une sous-section de mitrailleuses rapides (K-Gun). Il sera parmi les premiers Français combattants !

Débarqué le 6 juin 1944 sur la plage de Colleville-Montgomery, sa section progresse dans la ville de Ouistreham vers le Casino, alors qu'accompagné d'un de ses hommes, le L/Cap Marcel Labas, il étudie la façon d'avancer au milieu des ruines. Pris sous le feu des "snipers", ils sont tous deux atteints mortellement à la tête, en l'espace de quelques secondes. Non loin de là, le capitaine-médecin Lion est mortellement touché au coeur, alors qu'il portait secours à un blessé.

Le lieutenant Augutin Hubert a été cité à l'ordre de l'Armée de Mer et fait chevalier de la Légion d'Honneur à titre posthume. Le Commandos Marine des nageurs de combat, basé à Saint-Mandrier, porte son nom.

HUBERT


Basé dans le port du Canier sur la presqu'île de Saint-Mandrier (Var), le Commando d'Action Sous-Marine (CASM) Hubert est spécialisé dans l'action sous-marine. Héritier des unités de la France libre créées pendant la seconde guerre mondiale en Grande-Bretagne, ce commando porte le nom du lieutenant Augustin Hubert, tué le 6 juin 1944, au cours des opérations de débarquement en Normandie.

Le commando Hubert comprend une compagnie opérationnelle et une compagnie de soutien. La compagnie opérationnelle est subdivisée en 4 sections spécialisées : soutien, contre-terrorisme maritime, engins sous-marins et reconnaissance. L'ensemble regroupe une cinquantaine de nageurs de combat brevetés.

Le commando Hubert a entre autre effectué ces dernières années, la protection des installations de tirs de Mururoa dans le Pacifique durant la très médiatique opération Nautile qui a entraîné l'arraisonnement de navires de Greenpeace dans les eaux territoriales françaises, l'opération Pélican d'évacuation de ressortissants au Congo-Brazzaville avec le 1er RPIMa et le commando de Montfort (1997), la mission Alba en Albanie pour récupérer des ressortissants occidentaux et effectuer des reconnaissance de plages avec le commando Jaubert (1997), la mission SFOR en Bosnie avec le commando de Montfort (1997).

Plus récemment, les hommes du CASM Hubert et du commando de Montfort ont effectué une mission au sein de l'Extraction Force en Macédoine.

Le Commando Hubert a également participé à l'opération Baliste au Liban en 2006. En juillet à partir du Siroco, une quinzaine de hommes ont ainsi effectué l'évacuation vers Beyrouth de 97 ressortissants français et binationaux isolés à Habbouch, petit village chiite du Liban sud.

blason_HUBERT

Le personnel formant le commando HUBERT est issu en majorité des commandos marine: de Montfort, de Penfentenyo, Trépel, Jaubert et François. C'est en 1951, sous la houlette du L/V RIFFAUD Claude ( Cdo François) que le commando HUBERT deviendra un "commando pas comme les autres", il formera les nageurs de combat.

Cdo Hubert (1)

 

Cdo Hubert (3)

 

Cdo Hubert (5)

 

Cdo Hubert (7)

 

30 Juin 1949, drame à Lanvéoc-Poulmic

En décembre 1947, la marine met sur pied un commando parachutiste qui prend le nom de « Commando Hubert »

Cette nouvelle unité s’installe sur la BAN de Hyères et est administrée par la porte avions Arromanches.

Dans le courant de 1949, le commando s’étoffe en incorporant dans ses rangs de jeunes Matelots arrivant de l’école des fusiliers de Siroco où ils ont suivi le BE et le stage commando avant d’être fraîchement brevetés parachutiste par l’armée de l’air sur la base aérienne de Philippeville en Algérie.

En juin, le commando embarque sur le PA Arromanches qui appareille pour une mission en Atlantique, escale à Brest puis exercice bilatéral « LIBERTY » avec nos amis anglais avant de retourner en Méditerranée.

Le 29 juin, « l’Arro » accoste à Brest. Le LV Rogeon commandant le commando et la moitié de ses hommes (les plus jeunes et quelques anciens) débarquent et rejoignent en camion la BAN de Lanvéoc Poulmic pour quelques jours d’exercices pendant que le reste du commando (les plus anciens), continue avec le PA vers l’Angleterre.

Le 30 juin, il fait un temps splendide sur Brest et sa région.

Le Pacha, organise un exercice d’infanterie sur la base qui sera précédé d’un saut opérationnel.

Le détachement est divisé en deux sticks, celui des jeunes et celui des anciens.

Pour rendre l’exercice plus réaliste, le commandant décide d’équiper le stick des anciens de grenades OF et de roquettes de Panzer Faust. Les commandos, avant d’arriver au sol, devront larguer ces engins explosifs pour simuler un bombardement.

Les deux sticks s’équipent, l’avion se présente, c’est un junker, aéronef d’origine allemande de réputation mondiale.

L’inspection est passée par les moniteurs, le stick n°1 embarque dans l’avion, le junker décolle, effectue un premier passage et largue sans problème le siky.

Le junker fait son tour, à bord le stick est debout accroché, la dernière inspection est passée, le premier à la porte est mis en position, le largueur regarde la lumière et est paré à taper le « GO ».

Soudain, à quelques petites secondes du largage, le premier en position aperçoit au sol, une colonne de fumée qui monte du lieu où attend le 2ème stick.

Le largueur fait reculer le para, la lumière rouge reste allumée, le saut est annulé, l’avion se présente à l’atterrissage.

Au sol, une immense explosion vient de retentir, pour une raison toujours inconnue, les 13 roquettes de Panzer Faust viennent d’exploser. Sur zone c’est un vrai cataclysme, fumée, odeur, cris, sang, des ordres qui fusent, des gens qui courent partout, les sirènes d’ambulance.. Une fois le calme revenu et le moment de stupeur apaisé, on constate que le bilan est lourd, la famille fusilier et Hubert déplorent de très nombreux blessés graves et la disparition de 5 de leurs camarades morts en service commandé :  S/M  QUILLIEN Roger, S/M LE CORRE Clément, Q/M 1 MALBOT Pierre, Q/M2 LEVEQUE Gaston, Q/M 2 ROBLIN Claude

Ayons en cette Saint Michel 2009, 60 ans après les évènements, une pensée particulière pour nos 5 anciens morts si subitement et qui ont trop souvent été oubliés.

Dans le " JU"  qui survolait Lanvéoc ce jour-là, le matelot PENNEC Guillaume, jeune recrue du stage commando "Dompaire" 1949, a vécu cette tragédie. Pendant plus de 10 ans, à force d'obstination, il a convaincu les autorités civiles et militaires pour que soit rendu un hommage solennel à ses camarades qui ont été tués et jusqu'ici totalement oubliés.

Autres morts en service commandé: DUMITRESCU Marc, FLOCH Joseph, LABAT Pierre

En 1951, Claude RIFFAUD, un enseigne de vaisseau du Cdo François intègre le Cdo Hubert. Lors d'un volontariat pour déminer les côtes du Languedoc, RIFFAUD et quelques uns de ses commandos, impressionnés par les exploits des nageurs de combat italiens durant la seconde guerre mondiale, montent une attaque sous-marine de nuit contre un cargo ancré au large de Sète. C'est un succès total et l'aller-retour se déroule dans une discrétion absolue. Dès son retour il parle de ce petit raid sous-marin au commandant de l'école des fusiliers commandos qui le met au défi de faire sauter un câble téléphonique. là encore c'est un succès. Avec l'accord de son chef, RIFFAUD transmet alors un mémorandum au chef d'Etat-Major de la marine, l'Amiral LEMONNIER, sur l'intérêt d'un corps d'hommes capables de réaliser des opérations sous-marines. Deux mois plus tard, le message tombe:" l'enseigne de vaisseau Claude Riffaud est détaché à Arzew pour créer une unité de nageurs de combat".

A la même époque, le 11 ème choc, le bras armé du S D E C E ( service de documentation extérieure et de contre-espionnage) nom des services secrets français de 1946 à 1982) basés à Collioure, a mis sur pied une équipe de nageurs appelée "groupement amphibie". Le SDECE décide de s'assiocer au projet de la marine et détache un de ses éléments, le capitaine Robert MALOUBIER, instructeur au 11 ème choc et passionné lui aussi par les exploits des nuatatori italiens.

De retour à Arzew, à 30 Km d'Oran, ils vont se mettre à plonger et à perfectionner toutes les techniques "d'action sous-marine", qu'italiens et britanniques avaient défrichées pendant la guerre. Avec des moyens de fortune, ils parviennent à créer l'école des nageurs de combat (ENC) qui ouvre ses portes le 1er Janvier 1952 pour y accueillir 20 premiers élèves soit du "Choc", soit des commandos marine. Tout est nouveau, les découvertes se succèdent aux trouvailles, et petit à petit, grâce notamment à des appareils respiratoires en évolution permanente (le Pirelli lourd permet trois heures d'autonomie, et le GERS s'active à la réalisation du DC-52), à des exercices de plus en plus nombreux, variés et réalistes ( notamment dans le Rhin, à Brest et à Toulon où le cuirassé "Jean Bart" est envoyé par le fond), l'amirauté prend réellement conscience des possibilités des nageurs de combat.

 

IMG 5 - 00

IMG 5 - 00 -  (Brecqueville Alain)

 

 

IMG 5 - 0

IMG 5 - 0 - 24 12 1947 - Cdo "Hubert", première liste nominative - (Tochon-Ferdollet Roger)

 

IMG 5 - 1

IMG 5 - 1 - Préparation d'une plongée

IMG_5___2

IMG 5 - 2 -  1951/53 - De G à D: HURIER Bernard, LE LAGADEC Jean - (Hurier Philippe)

 

 

IMG 5 - 3

IMG 5 - 3 - Oxygers 57

IMG 5 - 4

IMG 5 - 4 - Oxygers 57

IMG 5 - 5

IMG 5 - 5 - 1950, BAN LE Palyvestre à Hyères, sacs TAP 500  alignés comme à la parade devant le JU 52 "La Julie" - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 6

IMG 5 - 6 - 1950 - BAN Le Palyvestre à Hyères, sortie impeccable ( pas facile avec la petite porte de "La Julie", cet avion (prise de guerre) était utilisé par les allemands comme moyen de transport, car très fiable,  mais également pour les parachutages, ( les allemands chutaient, eux, la tête la première) autre armée, autre mode - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 7

IMG 5 - 7 - 1950, BAN Le Palyvestre à Hyères, la SOA tire le pépin hors du sac, en bas la piste d'envol de la base, fallait bien faire des tractions, la piste devait être évitée ainsi que la tour de contrôle, les champs de choux et de salades des maraîchers hyérois qui longeaient la base. Et si la largage était trop long, c'était la marais juste en bout de piste qui attendait le chutard malheureux. Je me souviens... que cette zone était encore, en 1950, très impaludée, et je crois me souvenir que nous avions pour dormir des moustiquaires. Qui confirmera ou infirmera ces souvenirs- là ? Et autre souvenir ce cet heureux temps: le mistral...froid...violent, le soir pour se rendre au foyer et résister aux rafales, il fallait faire le dos rond. (Piccoz Guy)

Sans_titre_8

IMG 5 - 8 - 1950, BAN Le Palyvestre à Hyères, belle photo d'un pépin ouvert, toutes les photos qui précèdent proviennent du service photo de la BAN supérieurement dotée d'un matériel Materne, tout au moins pour l'époque...Détaché à ce service, j'ai progressé à pas de géant - (Piccoz Guy)

1

IMG 5 - 8/1 - 1949/51 + 1953 - DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL - (Son fils, Didier)

 

IMG 5 - 9

IMG 5 - 9 - 1950 - En exercice à partir du sous-marin 'L'Africaine", sortie extérieure le temps d'une goulée d'air pur. Debout sur la baignoire: l'E/V François Olry COLLET dit le Foc, officier en second du commando - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 10

IMG 5 - 10 - 1950 - BAN Le Palyvestre à Hyères, à bord de "L' Africaine" on reconnaît: AUBRY Emile dit "Picpus", Job MORVAN Joseph et juste derrière PICCOZ Guy. Remarque importante: à cette époque, Juin 1950, les commandos n'étaient pas encore dotés de l'actuel insigne et les gars d'Hubert portaient sur le béret l'insigne propre au commando (aigle et poignard). De même, le béret vert était remis aux nouveaux embarqués au cours d'une "intronisation" faite par COLLET François qui, par cette dotation nous faisait entrer dans la confrérie très fermée des "commandos de la marine" - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 11

IMG 5 - 11 - 1950, BAN Le Palyvestre à Hyères. Les pagaies sont solidement arrimées à l'arrière de la baignoire, les radeaux pneumatiques, eux, sont entreposés à l'intérieur. Galère lors de leur mise à l'eau avec un sous-marin qui roule par une nuit très noire. Notre objectif étant un radar tenu par des rampants de l'aviation. Mission accomplie.. sans gloire. Le sous-marin devant nous reprendre la nuit suivante, les hommes dispersés en petits groupes ont passé la journée sous un soleil de plomb dans la nature. Le mien avait trouvé son bonheur au milieu d'un champ de blé, et nous avons pu apercevoir les gendarmes qui patrouillaient autour de la base à la recherche des saboteurs. Mauvais souvenir quand même, car pour noircir nos mains et nos visages nous n'avions que du cirage. Sous le soleil ce tartinage avait durci, tiraillant la peau et les lèvres et causant de ci, de là quelques gerçures. Revenus à bord sans casse, nous arrivions le lendemain matin à Alger, et embarquions illico à bord du cuirassé "Jean Bart" pour la tournée d'été. Notre arrivée à bord ne pouvait pas passer inaperçue. Pas de détails. Première étape: Nemours et exercice de débarquement par la compagnie du bord.. Là, en tant que spectateurs nous avons été très critiques!!! Une cérémonie à terre à un monument lui aussi "historique". Ensuite arrivée à Casablanca vers le 20 Juin, accueillis par une foule immense et invités presque tous dans les familles "Européennes". Montée à bord de tout le gratin casablancais, et je me souviens surtout du grand Guillaume PENNEC à la coupée, rendant les honneurs à l'ancienne, avec une hallebarde. Voyage organisé à Fez, etc...Le 24 Juin je fêtais avec Lucien BEAUDOUARD mes 20 ans - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 12

IMG 5 - 12 - 1950, BAN Le Palyvestre à Hyères, avec "La Julie" en toile de fond, PICCOZ Guy certifié le 10 01 1950 à Philippeville N° brevet: 35392 - (Piccoz Guy)

IMG 5 - 13

IMG 5 - 13 -  Février 1949: Stage para à Philippeville, 2 ème rang du milieu de G à D: COUDERT René, 1er en haut à gauche: DROUTMAN Raymond, 4ème au milieu en partant de la gauche: O/E LE GALL fusilier et pilote de la flotte - (Coudert Elisabeth, sa fille)

IMG 5 - 14

IMG 5 - 14 - 1947/49 - Stage Para, premier plan: ALLARD Guy Michel - (Allard Jean-Bernard, fils)

Hubert

IMG 5 - 15 - 1947/49 - ALLARD Guy Michel - (Allard Jean-Bernard, fils)

IMG 5 - 16

IMG 5 - 16 - 1959/60 - SALAUN Guy en plongée ave ??? - (Salaun MC, son épouse)

IMG 5 - 17

IMG 5 - 17 - 1959/60 - SALAUN Guy paré à plonger - (Salaun MC, son épouse)

IMG 5 - 18

IMG 5 - 18 - 1957 + 1959/62 - Départ en natation, FOUILLET Yves à droite avec BOUVIER Jean-Yves - (Fouillet Yves)

IMG 5 - 19

IMG 5 - 19 - Cuers 1951 - De G à D: LE BEL de PENGUILLY Charles, DUMITRESCU Marc, RIGOLOT  Bernard - (Le Bel de Penguilly Charles)

IMG 5 - 20

IMG 5 - 20 - 1950/52 - De G à D: - ARZEL Joseph, PESLERBE Joseph, LE BEL de PENGUILLY Charles - BOUSSAC Emile - (Le Bel de Penguilly Charles)

IMG 5 - 21

IMG 5 - 21 - Mars 1952, retour en France après les émeutes à Karouba en Tunisie en Janvier, Février 1952 - En présence de l'Amiral BREITNER, du consul américain, de l'E/V COLLET François: de G à D: le S/M PRUVOST Alfred, AUBRY Emile, BESSON Francis, LUCHE Théophile, BETOURNE Jacques, LE BEL de PENGUILLY Charles (flèche) - (Le Bel de Penguilly Charles)

IMG 5 - 22

IMG 5 - 22 - La pêcherie à Bizerte (1948/49) - Debout de G à D: BONATI Jean, SCHMITT Eugène, ALLARD Guy, ???, LE HIR Albert, accroupis de G à D: MANSEC Marcel, TASSEL André, KERISOLET André, ??? - (Kérisolet André)

IMG 5 - 23

IMG 5 - 23 - Alger, El Biar (1947/48), debout de G à D: KERISOLET André, VARLOT Claude, LEMAIRE, GRIFFON Pierre, FOULON Jacques - Accroupis, de G à D: NEDELLEC Daniel, ???,???,???, SALIC Marcel - (Kérisolet André)

IMG 5 - 24

IMG 5 - 24 - Philippeville le 04 12 1947 - Debout de G à D: BOUSSOUF Chérif, ???,???, LE HIR Albert, ???, TASSEL André, OLLIVIER Jean, à genoux de G à D: KERISOLET André, CLEMENT André, ABIVEN, AUBRY Emile (Picpus), MANSEC Marcel, instructeur: Sgt chef LETORT - (Kérisolet André)

IMG 5 - 25

IMG 5 - 25 - 1947/50 - Meucon - De G à D: BONATI jean, MANSEC Marcel, OLLIVIER Jean (de dos), NOZAIN Guy, MICHELY Roland, LE PENNEC Marcel, SALIC Marcel, KERISOLET André, ABIVEN Marc, SCHMITT Eugène, CLEMENT André, BARRE MAURICE - (Kérisolet André)

IMG 5 - 26

IMG 5 - 26 - 1949/51 - LETELLIER René, LE BOZEC Yves, COUDERT René, PENNEC Guillaume, CARAES René, LAGET Jean, SCHMITT Eugène - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 27

IMG 5 - 27 - 1949/50 - COUDERT René, LE BOZEC Yves, GIGI Jean-Pierre, GUG Gérard, SARRAZIN Georges, SEGUIN René, CARAES René, LETELLIER René, SANCHEZ André, PENNEC Guillaume, SCHMITT Eugène, LAGET Jean, DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL (Torse nu), BENARD Georges, ZIMMERLI André - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 28

IMG 5 - 28 - 1950 - De G à D: GRENIER Bernard, S/M LE CORRE Clément, LECAUDEY Henri - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 29

IMG 5 - 29 - 1953, Hyères, groupe S/M AUBRY Emile, revue de l'Amiral GRAZIANI et du Cdt DIGARD - (Loncle Dominique)

1

IMG 5 - 29/1 - 1953, Hyères, groupe S/M AUBRY Emile, revue de l'Amiral GRAZIANI et du Cdt DIGARD - Photo prise sous un autre angle - (Bovagnet-Pasal Didier, fils de René)

IMG 5 - 30

IMG 5 - 30 - Cie Jean-Bart 1947, au centre accroupi: GRIFFON Pierre, 4ème debout: LEVEQUE ? - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 31

IMG 5 - 31 - 1950 - Derrière le pacha: M/T BOUSSOUF, derrière BOUSSOUF Chérif, 1er rang de G à D: S/M LE BOZEC Yves, S/M AUBRY Emile, S/M LE ROL Jean, S/M AUFFRET Pierre, S/M LE FLOCH Pierre, LE NORMAND Amédée - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 32

IMG 5 - 32 - 1950 - Exercice sur un sous-marin - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 33

IMG 5 - 33 - 1949/50 - PAPINAUD Bernard, SIFFER Joseph, PENNEC Guillaume - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 34

IMG 5 - 34 - Tunisie, 1951 le Pacha: BREITNER Claude - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 35

IMG 5 - 35 - 1951 - Tunisie - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 36

IMG 5 - 36 - 1948 - Au centre le S/M QUILLIEN Roger, 3 ème rang au centre: BERTRAND Raymond  - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 37

IMG 5 - 37 - 1947/49 - S/M PERON Raymond, LE BOZEC Yves, GRALL Jean, TASSEL André, TOCHON-FERDOLLET Roger, ALLARD Guy Michel, LE PENNEC Marcel - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 38

IMG 5 - 38 - 1948 et 1953 - S/M BRANCHE René et S/M LE CORRE  Louis - (Loncle Dominique)

IMG 5 - 39

IMG 5 - 39 - 1947/48/49 - Les différentes tenues du commando Hubert, unité parachutiste du groupe des porte-avions d'abord, puis par la suite des nageurs de combat - De G à D: tenue de saut avec fusil-mitrailleur - Tenue de saut - Tenue d'entraînement à terre - Tenue de jungle - Tenue d'hiver avec armement - Tenue de sortie d'été - Tenue de jour d'hiver - Tenue de judo - Tenue de culture physique. De G à D: COQUET Pierre, SANCHEZ André, BARRÉ Pierre, CLAIS Gabriel, TOCHON-FERDOLLET Roger, ???, ALLARD Guy, CLÉMENT André, POEUF Carlos - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 40

IMG 5 - 40 - 1947

IMG 5 - 41

IMG 5 - 41 - 1960, après une plongée à Brest - 1 er rang à Gauche: EHRMANN Jean-Claude, KINDERVATER Henri, JUBELIN Claude, FOUILLET Yves, TONETTI André, derrière: ROULLIER, WULLEMAN Daniel - (Ehrmann Jean-Claude)

IMG 5 - 42

IMG 5 - 42 - 1961, Arzew - De G à : DESGUERRE Henri, MARIE Jean-Claude, MEURVILLE Robert, BARON Pierre, BOUSAC Émile, AULNER  Maurice, THIL Jean, LE LANN Claude, EHRMANN ( de dos) - (Ehrmann  Jean-Claude)

IMG 5 - 43

IMG 5 - 43 - 1960, Brest, foyer du marin - De G à D: LE BAIL Jean-Baptiste, MAILLARD René, WAGNER Robert, TAESCH Robert, FOUILLET Yves, DESGUERRE Henri, SOUAL Paul, BOUSSAC Émile, ROULLIER, JUBELIN Claude, GUILLERME Émile, KINDERVATER Henri, VILLENAVE Gérard, TONETTI André, WULLEMAN Daniel, EHRMANN Jean-Claude (de dos) - (Ehrmann Jean-Claude)

IMG 5 - 44

IMG 5 - 44 - 1952/54 - CHOLLET Robert, C A M, dans les tentes à St Mandrier, été 1953 avant l'arrivée du "Fantasque" et de "l'Alphée" - (Chollet Robert)

IMG 5 - 45

IMG 5 - 45 - 1953,  CHOLLET Robert, B A N Cuers, devant un JU 52 - (Chollet Robert)

IMG 5 - 46

IMG 5 - 46 - 1951, Salines d'Hyères, port Pothuau, de G à D: E/V COLLET François, le pacha d'Hubert: GEORGE Henri - (Avry André)

IMG 5 - 47

IMG 5 - 47 - 1951, Salins d'Hyères, port Pothuau, de G à D: le pacha d'Hubert: GEORGE Henri, un amiral, E/V COLLET François - (Avry André)

IMG_5___48

IMG 5 - 48 - AVRY André, Mars/Avril 1952 à Arzew - (Avry André)

IMG 5 - 49

IMG 5 - 49 - 1951, Salins d'Hyères, de G à D: PRUVOST Alfred, E/V GOUVA René, BOUSSOUF Pierre, AUFFRET Pierre, entre GOUVA René et BOUSSOUF Pierre, la tête à AVRY André - (Avry André)

IMG 5 - 50

IMG 5 - 50 - Siroco 1953 - Accroupis de G à D: RENAUDAT René, GATEBOIS Yves, debout, de G à D: LAU Jacques, AVRY André, RITTON Jean - (Avry André)

IMG 5 - 51

IMG 5 - 51 - 1951 - De profil: RACLET Michel, LE FRIEC Yves, BADON René l'infirmier d'Hubert,  GOUVA en civil, ???, AVRY André, le verre à la main" comme d'habitude". Photo prise après un match de foot à St Raphaël - (Avry André)

IMG 5 - 52

IMG 5 - 52 - 1953, Maison Blanche (Algérie) - De G à D: COLMAY Constant, GOUVA René, LE BRIGANT Raymond, GATEBOIS Yves, LE BOZEC Yves, ???, RENAUDAT René, AVRY André, LAU Jacques - (Avry André)

IMG 5 - 53

IMG 5 - 53 - 1951, Salins d'Hyères, de G à D: LEBEL de PENGUILLY Charles, le bosco d'Hubert, BOUSSAC Émile, AVRY André - (Avry André)

IMG 5 - 54

IMG 5 - 54 - Toulon le 03 06 1951 - De G à D: PESLERBE Joseph, AVRY André, LORHO Maurice, BERNARD Pierre  -  LORHO Maurice et BERNARD Pierre n'étaient pas à Hubert, ils partaient pour l'Indochine - (Avry André)

IMG 5 - 55

IMG 5 - 55 - 1951, Toulon - De G à D: AVRY André, ARZEL Joseph, PESLERBE Joseph - (Avry André)

IMG_5___56

IMG 5 - 56 - 1951/53 - De G à D: ARZEL Joseph, BOUSSAC Emile,  HURIER Bernard - (Hurier Philippe)

IMG 5 - 57

IMG 5 - 57 - 1957/59 - (Faynot Bernard)

IMG_5___58

IMG 5 - 58 - 1957/59 - (Faynot Bernard)

IMG_5___59

IMG 5 - 59 - DUPONT Guy, stage nageur de combat en 1954 - (Savatier françois)

IMG 5 - 60

IMG 5 - 60 - LABAT Pierre, inventeur de la bombe collante - (Amicale des NC)

IMG 5 - 61

IMG 5 - 61 - LABAT Pierre avec la "bouillote oxy" - (Amicale des NC)

IMG 5 - 62

IMG 5 - 62 - 1957/60 - (Amicale des NC)

IMG_5___64

IMG 5 - 64 - 1952 - GUERIN Clément - (Guérin Clément)

IMG_5___65

IMG 5 - 65 - 1953 - En gos plan: SCHAUFELBERGER Willy - (Hilaire Max)

IMG 5 - 66

IMG 5 - 66 - 1953 - SCHAUFELBERGER Willy dans ses oeuvres - (Hilaire Max)

IMG 5 - 67

IMG 5 - 67 - 1953 - Fins prêts pour l'exercice, 1er à gauche: BOUREL Georges, 5ème LE GOUIL Julien - (Hilaire Max)

IMG_5___68

IMG 5 - 68 - 1953 - Toujours SCHAUFELBERGER Willy - (Hilaire Max)

IMG 5 - 69

IMG 5 - 69 - 1953 - Debout, 3ème en partant de la gauche: SCHAUFELBERGER Willy - (Hilaire Max)

IMG_5___70

IMG 5 - 70 - 1953 - SCHAUFELBERGER Willy au stage para - (Hilaire Max)

IMG_5___71

IMG 5 - 71 - 1948/49 - (le Pennec Marcel)

IMG_5___72

IMG 5 - 72 - 1948 à la Pêcherie, Bizerte - De G à D: E/V BEAU Charles, BOUSSOUF Pierre, BRANCHE René, TOCHON-FERDOLLET Roger, LE BOZEC Yves, CLEMENT André, LE PENNEC Marcel, KERISOLET André, MICHELY Roland, CHEMITTE Guy, SALIC Marcel, HOUVERT Edmond , GRIFFON Pierre, NOEL Joseph, ALLARD Guy, BARRE Maurice, ??? - (Allard Guy)

IMG_5___73

IMG 5 - 73 - 1949 - Exercice à Coëtquidan - (Allard Guy)

IMG_5___74

IMG 5 - 74 - 1949/50 - Embarquement à bord d'un sous-marin - (Fouchaux Rémy)

IMG_5___75

IMG 5 - 75 - 1959:  REIBALDI Dominique sur le pont de l"Alphée" - (Brecqueville Alain)

IMG_5___76

IMG 5 - 76 - Stage nageurs 1953 - de D à G: L/V CLUZEL Guy, S/M BOUREL Georges, S/M POEUF Carlos, Cpt DUPAS, S/M BLAIZE André

IMG 5 - 77

IMG 5 - 77 - 1949/51 - GUG Gérard en tenue de chuteur - (Gug Gérard et Daval Guy)

IMG 5 - 78

IMG 5 - 78 - 1949/51 - GUG Gérad en Algérie - (Gug Gérard et Daval Guy)

IMG 5 - 79

IMG 5 - 79 - 1952 GAVARD-BOITIER Marcel - (Son épouse: Jacqueline)

IMG 5 - 80

IMG 5 - 80 - 1950 - De G à D: SALAUN Yves, MORVAN Roger, L/V RIFFAUD Claude, GUG Gérard, à genoux: JANSSEN Gaston - (Gug Gérard, Daval Guy)

IMG 5 - 81

IMG  5- 81 - Août 1950 - DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL - Mission de déminage à Sète sur le patrouilleur N° 8 - (Son fils Didier)

IMG 5 - 82

IMG 5 - 82 - Septembre 1950 - DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL - (Son fils: Didier)

IMG 5 - 83

IMG 5 - 83 - Juin 1953 - DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL,  Camp du Cdo "Hubert" à Saint Mandrier, après le départ de la B A N Hyères, fracture tibia/péronné à Saint Raphaël - (Son fils: Didier)

IMG 5 - 84

IMG 5 - 84 - 1949/1951 - FOUCHAUX Rémy - Remarquez l'insigne de l'aéronavale (commando parachutiste "Hubert") - (Brecqueville Alain)

IMG 5 - 85

IMG 5 - 85 - 1958 - FOUCHAUX Rémy - (Brecqueville Alain)

IMG_5___86

IMG 5 - 86 - 1962 - FOUCHAUX Rémy - (Brecqueville Alain)

IMG 5 - 87

IMG 5 - 87 - 1953/54 - FOUCHAUX Rémy prêt à affronter l'élément liquide en passant par les airs d'abord - (Brecqueville Alain)

IMG 5 - 87

IMG 5 - 88 - 1953/54 - FOUCHAUX Rémy, dans une fraction de seconde, comme un poisson dans l'eau - (Brecqueville Alain)

IMG 5 - 89

IMG 5 - 89 - 1949 - Deux commandos d"Hubert" avec l'insigne de l'aéronavale - (Del Castillo Didier, fils de Norbert)

IMG 5 - 90

IMG 5 - 90 - 1949 - DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL - (Son fils, Didier)

IMG 5 - 91

IMG 5 - 91 - 1949 - (Del Castillo Didier, fils de Norbert)

IMG 5 - 92

IMG 5 - 92 - 1953, Saint Mandrier, camp du commando "Hubert" - (Del Castillo Didier, fils de Norbert)

IMG 5 - 93

IMG 5 - 93 - 1953, Saint Mandrier, camp du commando "Hubert" - (Del Castillo Didier, fils de Norbert)

IMG 5 - 94

IMG 5 - 94 - 1949/1953 - Debout à droite: DEL CASTILLO Norbert dit CASTEL - (Del Castillo Didier, son fils)

IMG 5 - 95

IMG 5 - 95 - 1954/56 - POEUF Carlos s'apprête à monter dans un JU 52 (La Julie) pour un saut en mer - (Poeuf Carlos)

IMG 5 - 96

IMG 5 - 96 -

IMG 5 - 97

IMG 5 - 97 - 1952/53 - A droite: GUILLERME Yves - (Bovagnet-Pascal Didier, fils de René)

IMG_5___98

IMG 5 - 98 - 1952/53 - En haut, 4ème à partir de la droite: MAIREY Marcel - (Bovagnet-Pascal Didier, fils de René)

IMG 5 - 99

IMG 5 - 99 - 1952/53 - Assis au centre: GUILLERME Yves - (Bovagnet-Pascal Didier, fiuls de René)

IMG 5 - 100

IMG 5 - 100 - 1952/53 - (Bovagnet-Pascal Didier, fils de René)

IMG 5 - 101

IMG 5 - 101 - 1952/53 - (Bovagnet-Pascal Didier, fils de René)

IMG 5 - 102

IMG 5 - 102 - 1952/53 - Certainement une photo prise lors d'un exercice sur le "Jean Bart", à mon avis, il est préférable de ne pas être dans cette position sur le canon de 380 m/m lors d'un tir réel. (Bovagnet-Pascal Didier, fils de René)

IMG 5 - 103

IMG 5 - 103 - 1948/49 - CLÉMENT Alexis, mort par noyade en E O - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 104

IMG 5 - 104 - 1948/49 - CLAIS Gabriel - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 105

IMG 5 - 105 - 12 /1947 - Stage Para à Philippeville, 1 er stick - E/V BEAU Charles, M/T CORNE Jean, BRANCHE René, TOCHON-FERDOLLET Roger, FOULON Jacques, moniteur: SOUBERAND - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 106

IMG 5 - 106 - 12/1947, stage Para à Philippeville - S/M QUILLIEN Roger, S/M LE ROL Jean, CS BRANQUET Marcel, TOCHON-FERDOLLET Roger, PONT Yves, LE BOZEC Yves - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 107

IMG 5 - 107 - 1948/49 - Debout de G à D: LE PENNEC Marcel, BRUNIE René, BLEUVEN Jean - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 108

IMG 5 - 108 - 1948/49 - Les QS/M 1 d'Hubert: 1 er rang de G à D: TOCHON-FERDOLLET Roger, AUBRY Emile, GESTIN Yves - 2 ème rang de G à D: LE BOZEC Yves, ABIVEN Marc, CUEFF Jean - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 109

IMG 5 - 109 - 1948/49 - De G à D: BARRE Pierre, Clément Alexis, TASSEL Yves, ??? - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 110

IMG 5 - 110 - 1948/49 - NEDELEC Daniel - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 111

IMG 5 - 111 - 1948 - La pêcherie en Tunisie, avant un saut, avec une croix: TOCHON-FERDOLLET Roger - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 112

IMG 5 - 112 - 1948/49 - Coëtquidan, BONATI Jean, BARRÉ Pierre, CLÉMENT Alexis, SALIC Marcel, NOZAIN Guy, LE PENNEC Marcel, SCHMITT Eugène - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 113

IMG 5 - 113 - 1948/49 - COQUET Pierre, dit "couscous", le F M est calé sous le ventral - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 114

IMG 5 - 114 - 1948/49 - Hyères - COQUET Pierre, S/M PÉRON Raymond, BOUSSOUF Pierre, tête nue: PONT Yves, avec une croix: TOCHON-FERDOLLET Roger - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 115

IMG 5 - 115 - 1948/49 - B A N Hyères, inspection du Cdo par l'Amiral BARJOT, premier plan: Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger, commandant du Cdo: L/V ROGEON Guy en blanc avec l'amiral - (Tochon-Ferdollet roger)

IMG 5 - 116

IMG 5 - 116 - 1948/49 - Même photo que la précédente, derrière l'Amiral, le Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 117

IMG 5 - 117 - 1948/49 - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 118

IMG 5 - 118 - 20 12 1947 - Stage Para à Philippevile, 1 er stick, suivez la flèche: TOCHON-FERDOLLET Roger - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 119

IMG 5 - 119 - 1948/49 - De G à D: TOCHON-FERDOLLET Roger, BOUSSOUF Pierre - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 120

IMG 5 - 120 - 03 01 1949 - Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger à Hyères - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 121

IMG 5 - 121 - 1948/49 - Photo prise par le Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger responsable des tireurs "Panzerfaust". Ce sont ces armes anti-char allemandes qui ont provoqué la mort accidentelle de 5 commandos d'Hubert, le 30 06 1949 à Lanvéoc-Poulmic - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 122

IMG 5 - 122 - 1948/49, B A N Hyères, dorsal et ventral déployés - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 123

IMG 5 - 123 - 1949 - Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger, B A N Hyères - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 124

IMG 5 - 124 - 25 05 1949, le commando embarque à Hyères dans 3 "Junker 52" (tante Julie) pour être parachuté après 5 heures de vol de nuit sur le terrain de Bizerte, face à la Pêcherie (Tunisie). Altitude de larguage: 200 mètres. (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 124_1

IMG 5 - 124/1 - Voir IMG 5 - 124 - On aperçoit nettement les grenades O F qui explosent, lancées par les Paras au cours de leur chute - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 124_2

IMG 5 - 124/2 - Voir IMG 5 - 124 et IMG 5 - 124/1 - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 124_3

IMG 5 - 124/3 - Voir IMG 5 - 124, 5 - 124/1 et 5 - 124/2 - Arrivée sur le sol tunisien, une torche: NOZAIN Guy (pas de bobo) - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 125

IMG 5 - 125 - 1948/49 - 2 ème saut avec ouverture obligatoire du ventral - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 126

IMG 5 - 126 - 1949 - Le Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger en tenue de parade - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 127

IMG 5 - 127 - 1949 - Le Q/M 1 TOCHON-FERDOLLET Roger pose en tenue N° 1 devant un "Junker 52" avec une "M P 40" - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 128

IMG 5 - 128 - 20 06 1997 - Retrouvailles du cinquantenaire du Cdo 'Hubert" - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 129

IMG 5 - 129 - 1997 - Les plus anciens  "d'Hubert" - De G à D: COQUET Pierre dit "Couscous", AUBRY Emile dit "Picpus", TOCHON-FERDOLLET Roger dit "Totoche", POEUF Carlos, PONT Yves dit "Yfic" - (Tochon-Ferdollet Roger)

IMG 5 - 130

IMG 5 - 130 - 1958 - CALENDINI Gérard paré pour une mission - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 131

IMG 5 - 131 - 1958 - CALENDINI Gérard, retour de plongée - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 132

IMG 5 - 132 - 1960 - CALENDINI Gérard avant un saut à la mer avec système d'ouverture retardée - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 133

IMG 5 - 133 - 1960 - Commandos marine (sauts de brevet Para à l'E T A P de Pau), moniteur Para: CALENDINI Gérard (rangée du haut, 8 ème en partant de la gauche - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 134

IMG 5 - 134 - 1961 - CALENDINI Gérard, voilà un oiseau qui a le sourire - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 135

IMG 5 - 135 - 1962 -  Valeureuse équipe de moniteurs Paras commandos marine, de G à D: BERTRAND Aimé, GORET Maurice, CALENDINI Gérard, THIL Jean - (Calendini Gérard)

IMG 5 - 136

IMG 5 - 136

IMG 5 - 137

IMG 5 - 137 - Musée du sercice de santé au Val de Grâce

IMG 5 - 138

IMG 5 - 138 - CRUPEAUX Maxime - (Brecqueville Alain)

IMG 5 - 139

IMG 5 - 139 - Première montre de plongée sous-marine (montre Maloubier: fifty fathoms)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

             .