6__Rubans_Tr_pel

En Algérie (1)

             
Le capitaine Charles Trépel

Né le 21 septembre 1908 à Odessa, sa famille quitte la Russie au moment de la révolution bolchevique, et s'installe en Allemagne. Le jeune Charles y fera de solides études, qu'il termine en 1931, avec un diplôme d'ingénieur-électricien. Témoin de la montée du nazisme, il décide de gagner la France, où l'une de ses tantes est déjà établie. Ayant sollicité la naturalisation française, il doit effectuer son service militaire, qu'il termine à la suite d'un stage qui l'élève au grade de Sous-Lieutenant d'artillerie de Réserve.

Rendu à la vie civile, il commence par une activité commerciale, puis entre à la Direction des Éditions de Livres d'Art "Gründ". Mobilisé dès septembre 1939, il est élevé au grade de Lieutenant. Il est démobilisé après l'armistice de 1940, regagne Paris et décide aussitôt de tenter de rejoindre l'Angleterre. Il passe la frontière des Pyrénées le 27 juillet 1941, mais, fait prisonnier, il s'évade et se retrouve à Barcelone où il parvient à embarquer sur un cargo grec qui le mène à Gibraltar. De là il gagne l'Angleterre, où dès le 24 octobre 1941 il signe un engagement aux FFL. Il est envoyé dans un camp de l'Armée de terre, mais cette vie oisive ne le satisfait guère. En mars 1942, il prend contact avec les Opérations Combinées et obtient un détachement pour suivre un training commando au Camp d'Achnacarry, en Écosse, lequel s'ouvrira désormais aux volontaires étrangers.

A la fin de son training, il assistera à l'arrivée du Lieutenant Interprète et du Chiffre Philippe Kieffer, accompagné du Lieutenant des Équipages Francis Vourc'h et de vingt-quatre volontaires. Dûment breveté, Trépel est présent lors de l'inspection de l'amiral Auboyneau. Premier français breveté Commando britannique, il va décider de se joindre à la troupe de Kieffer, en qualité d'adjoint, accompagné d'un petit groupe de volontaires de l'armée de Terre. Le n°10 Commando Inter-allié va séjourner jusqu'en mai 1943 au Pays de Galles et compte alors au titre de la Troop 1 de l'unité quatre-vingt subsistants, dont quinze d'entre eux ont participé le 29 août 1942 au raid de Dieppe, opération où la petite unité a eu son premier mort, maître Montailler, et un prisonnier qui parviendra à s'évader et à rejoindre l'unité en juin 1943.

C'est une époque d'intense activité. En mai 1943, un groupe d'une cinquantaine de volontaires, conduit par le Lieutenant des Équipages Alex Lofi, arrive en Angleterre, venant du Liban où leur Unité, le 2ème Bataillon Fusiliers-Marins, venait d'être dissout, leur mission de gardes des côtes libanaises depuis près de deux ans ayant été supprimée. A ce groupe va s'adjoindre un jeune aspirant sorti de l'école des Cadets, ainsi que quelques volontaires FNFL et un groupe d'hommes venant soit d'Afrique du Nord, soit récemment libérés d'Espagne, où certains avaient été détenus depuis plus de deux ans.

La création d'une deuxième troupe française, la n°8 du 10 Commando est alors décidée. Le Lieutenant Trépel, élevé au grade de Capitaine, en sera le chef. Cette nouvelle troop arrive au Commando Dépôt le 27 juin 1943 et subira l'entraînement intensif Commando jusqu'au 27 juillet. A cette date, le Capitaine Trépel peut estimer qu'il a en mains une Unité soudée, où les différences d'origines se sont totalement estompées. C'est aux côtés de ses hommes qu'il va suivre pour la troisième fois le dur entraînement au Commando Dépôt.

Très proche de ses hommes, sans être familier, il est attaché à connaître le caractère de chacun. Ayant lui-même participé en tant que chef à presque tous les exercices, il sait sur lesquels il peut compter. La majorité de la nouvelle troupe l'adore et lui fait entièrement confiance ; seuls quelques individus le craignent, sachant qu'aucune faiblesse ne serait tolérée, il demeure aussi dur pour ses hommes que pour lui-même.

Un anecdote est révélatrice de son esprit : la troupe composée de 75 hommes se trouve scindée en deux groupes en vue des marches d'entraînement. Un matin, le Capitaine Trépel accompagne successivement chacun des groupes. A l'arrivée, l'aspirant Hulot, exténué, se laisse tomber au sol et s'adresse au Capitaine : " Je suis épuisé, comment avez-vous pu faire cette quick march deux fois de suite ? ". La réponse du Capitaine fut immédiate : " C'est le mystère du commandement. Si vous le désirez, levez-vous, nous partons ensemble, ce sera mon troisième 10 miles, et vous verrez qu'on peut arriver à le faire deux fois ! ". Hulot ne s'est heureusement pas levé, mais le Capitaine Trépel était homme à effectuer un tel exploit.

De retour à Eastbourne, dans le Sussex, d'où l'on peut apercevoir par beau temps les côtes de France, l'entraînement ne va jamais cesser, et tous s'attendent à être engagés dans des opérations d'un jour à l'autre. Début octobre 1943, l'amiral Thierry d'Argenlieu vient inspecter l'unité, et de façon solennelle annonce que la première compagnie F.M. Commando va prendre le titre officiel de 1er Bataillon Fusiliers-Marins Commando et qu'il passe dès ce jour sous la responsabilité des autorités britanniques, étant désormais apte à participer à des opérations de raids. Dès le 10 octobre1943, l'unité éclate et va être répartie en divers lieux, préparant fiévreusement une série de dix opérations "Hardtack" sur les côtes de l'Europe occupée. Ces coups de mains de sondages sont prévus pour la nuit du 24 au 25 décembre, mais, compte tenu des conditions climatiques et de la disponibilité des bateaux de la Royal Navy, seulement six d'entre elles sont exécutées alors que quatre sont annulées dont celle du Capitaine Trépel, prévue sur Berck. C'est à cette époque que Trépel charge un de ses Commando d'étudier un badge pour l'unité. Il sera effectivement réalisé début 1944.

Toutefois, Trépel estime à ce stade qu'il lui est impossible d'assurer un Commandement alors que son raid vient d'être annulé. Il obtient des Anglais une seconde chance, un raid sur la côte hollandaise, où deux équipes britanniques avaient précédemment échoué. C'est le raid de Wassenaar, à 12 km au nord de La Haye. Opération entreprise le 27 février, puis remise au 28, le Capitaine Charles Trépel accompagné de cinq de ses hommes de la Troop 8, prirent place dans le canot de caoutchouc leur permettant de gagner le rivage depuis le Doris qui les avait amenés : on sait qu'il y a eu des bruits et des lueurs à terre, l'équipe du raid ne revint pas. Les corps furent retrouvés lors de la Libération de la Hollande, enterrés sommairement sous de fausses identités comme "Aviateurs de la RAF". L'époque exaltante des raids prenait fin. Malgré toutes les recherches entreprises par les autorités anglaises et hollandaises, le mystère de leurs morts reste une énigme. Cette période de raids avait coûté à l'unité neuf morts, et quatre disparus purent rejoindre l'unité en 1945. Entre temps, il y a eu le 6 juin 1944 et la Libération du territoire. A l'endroit où périrent le Capitaine Trépel et ses compagnons, à la "Borne 91" sur la plage de Wassenaar, un monument rappelle leur sacrifice. Lors des commémorations annuelles, nous avons eu le plaisir de rencontrer son fils, André Trépel, né plusieurs mois après la disparition de son père : et chaque fois ce fit un choc pour les Anciens de la Troop 8, l'âge étant venu, nous retrouvons en lui la carrure et une profonde ressemblance avec son père, le capitaine Charles Trépel. Aujourd'hui, une Unité de Commandos Marine porte son nom et garde sa mémoire.

TREPEL_Charles

Charles TRÉPEL

presentationtrepel


Basé à Lorient, ce commando est spécialisé dans l'assaut à la mer (extraction de personnes, assaut par embarcations d'un bâtiment en route libre, combat en milieu clos).

Le commando Trepel a entre autre effectué, ces dernières années, la protection des populations civiles lors de l'opération Turquoise au Rwanda (1995), une mission Badge en Afghanistan (1996), l'opération Maracuja aux Caraïbes (1997) et, avec le 1er RPIMa, l'extraction de ressortissants à Dolissi au Congo (...).

En mars 2006, un officier-marinier du commando Trépel a été tué au cours d'un engagement armé contre des Talibans dans le Sud de l'Afghanistan. Il s’agit du deuxième militaire français mort au combat dans ce pays.

blason_Tr_pel

cdo08

Cdo Trepel (7)

 

TREPEL___Badge

Cdo_Tr_pel_T1_Pirate

Cdo Trepel (9)

 De Juin 1955 à Février 1957 le commando "Trépel" a été engagé dans les opérations de maintien de l'ordre dans divers secteurs de l'Algérie. Il a été essentiellement employé comme une unité d'infanterie ordinaire. En 11 mois d'opérations il n'a eu que 5 fois l'occasion d'intervenir à partir de la mer et n'a pas une seule fois exécuté de coup de main "payant" sur renseignements. Il a travaillé avec les éléments terrestres les plus divers, mais la coopération n'a été vraiment parfaite qu'avec des unités ayant les mêmes méthodes et la même activité que les siennes, les parachutistes en particuliers. Le Cdo a effectué 3 opérations héliportées. Les opérations en Algérie, si elles n'ont donc pas apporté d'occasions de mettre à profit les caractéristiques spéciales du commando, lui ont permis d'améliorer considérablement sa valeur comme unité de combat, en liaison avec les autres armes, la familiarisant avec l'emploi de l'aviation, de l'artillerie, des blindés. En contrepartie, l'entraînement purement commando a dû passer au second plan et peu de progrès ont été effectués sur le plan de la doctrine d'emploi. Les commandos restent les lointains héritiers des commandos britanniques de 1944, gardant quelques rapports avec les unités britanniques correspondantes. Par contre on peut penser que les contacts avec les U S Marines et plus particulièrement leurs "compagnies de reconnaissance divisionnaires" se seraient montrés fructueux.

L'activité du Cdo "Trépel" durant la période du 21 09 1957 au 04 12 1958 se déroule à la D B F M.

L'activité du commando "Trépel" durant la période du 04 12 1958 au 11 01 1961 se déroule à la D B F M et au sein du GROUCO. Employé depuis plus de 3 ans en Algérie, l'unité est devenue une bonne unité de combat dans le cadre des opérations dites de maintien de l'ordre et de contre-guérilla. En particulier depuis 18 mois, le commando passé en réserve de corps d'armée, a été engagé dans les secteurs d'Oranie les plus opérationnels (Atlas saharien, frontière marocaine). Actuellement l'unité est bien préparée à deux types de missions principales: 1) missions de "commando de choc" amateloté à un détachement d'hélicoptères (DIH), le commando en alerte immédiate est envoyé vers tout accrochage éventuel, 2) mission de "commando de conte-guérilla ou commando de chasse" dans un territoire de "chasse" qui lui est imparti, le commando s'introduit discrètement et se fractionne en petits éléments qui se placent en observation et en embuscade. Ils s'efforcent de détecter puis de détruire ou de signaler tout élément ennemi présent dans la zone de chasse. L'unité est peu ou mal préparée aux missions suivantes: 1) mission de débarquement et utilisation opérationnelle de radeaux pneumatiques ou autres engins de débarquement, 2) mission type "semi-colonne" contre des installations ou du personnel, 3) mission de commando parachuté, le personnel est breveté mais ne connaît rien des techniques de fractionnement, de largage, de regroupement au sol, etc..., 4) mission dans le cadre d'une guerre conventionnelle ou nucléaire, le personnel est peu préparé au combat avec ou contre les blindé, avec ou contre l'artillerie, il ne connaît rien aux nouvelles techniques de combat résultant de l'emploi des armes nucléaires. (Le livre d'or des commandos de la Marine - Mispelaère André)

trepelalgerie

IMG 4 - 0 - Ses morts pour la France

IMG 4 - 00

IMG 4 - 00 - L'insigne de Trépel "le Pirate" a été dessiné par RIZETTO René du cours "Jean Bart,1946" au cours d'une traversée qui emmenait le Cdo en Afrique -

IMG_4___1

IMG 4 - 1 - 1959/60 - Fabuleux meneur d'hommes le LV ELIÈS, pacha de Trépel est un guerrier qui ne vit que pour son métier de soldat. (Nenert Raymond)

IMG_2

IMG 4 - 2 - 07 05 1960 - Les armes rebelles sont entassées près des corps de BOUSSANGE Jean-Paul et SEGUIN René, près des corps, le P/M LENORMAND Amédée - (Madejski Jean-Claude)

Tr_pel_2_tu_s

IMG 4 - 3 - 1959/60 - Les deux premiers morts des durs engagement : S/M SEGUIN René et Q/M BOUSSANGE Jean-Paul

IMG_4___4

IMG 4 - 4 - 1957/60 - MADJESKI Jean-Claude, après les combats du M'ZI - Fontaine, je ne boirai pas de ton eau, bien sûr, elle n'est pa claire et a dû rincer tous les cadavres d'animaux ( ou autres), mais elle vaut bien celle de tous les points d'eau, mal odorante et croupie, remplie de larves de moustiques et que nous buvions avec délectation les jours de grande soif...Dans le Sud algérien les points d'eau sont rares, les toubibs nous recommandaient de boire au moins quatre à cinq litres d'eau par jour... Nous partions pour quatre ou cinq jours avec deux gourdes d'eau, deux litres, voire trois, plus: impossible, l'eau pourissait. Il ne fallait boire qu'un bouchon de gourde à la fois, les plus sages ne buvaient la première dose d'eau chaude que passé midi... - (Levaufre Michel)

IMG 4 - 5

IMG 4 - 5 - 1957/60 - BUENO Jean-Pierre, LEVAUFFRE Michel - (Nenert Raymond)

IMG 4 - 7

IMG 4 - 7 - 1960/62 - KOEHLER Raymond en embuscade depuis plusieurs jours dans un fond d'oued de la plaine Aïn Tachatouft, en zone interdite au Sud d'Aïn Sefra, Trépel tentait de surprendre des poseurs de mines venant du Maroc, de la palmeraie d'Ich toute proche. Une pluie d'orage ayant formé un oued "minute"  a balayé tout ce qui était dedans et les commandos ont eu juste le temps de grimper sur la berge. Embuscade terminée.

Sans_titre_4

IMG 4 - 8 - Le 04 08 1960 Trépel vient d'être héliporté dans le djebel Goursifane à proximité du Maroc. Avant de se diriger vers les endroits choisis pour tendre des embuscades, l'EV DELBREIL Jean discute avec le QM MICHELS Hubert. Au fond les S/M DELAITRE Serge et ROBERT Christian avec un harki

Sans_titre_12

IMG 4 - 9 - Juillet 1960, Trépel en opération dans le secteur d'Aïn Sefra où il opère avec le 2 ème R E I

IMG_4___10

IMG 4 - 10 - Trépel défile à Oran le 11 11 1959, de G à D: 1er rang: LEWANDOWSKI  Louis, VARLET  Gilbert, BEAUMENIER Lucien, DELAITRE Serge,  EOUZON ( NCC), MONTARNIER  Michel, derrière: HERBERT Philippe, GOUX Daniel, BOSCHERO Martial, BOUSSANGE Jean-Paul, PAJOT Gérard, LESAULNIER  Roland, SIKORSKI Jean - (Gautier Simone)

IMG_4___11

IMG 4 - 11 - 1952, la "Pêcherie", Tunisie

IMG_4___12

IMG 4 - 12 - Trépel à Frenda - Février 1959 - (Nenert Raymond)

trepel_secteur_de_B_ne

IMG 4 - 13 - 1955/57 - Trépel dans le secteur de Bône

Tr_pel_49_Casablanca

IMG 4 - 14 - Trépel, été 1949 à Casablanca, de G à D : HOUDRICHON Roland, VOILLEMIN Michel, TOUZET - (Houdrichon Roland)

Toulon_1952

IMG 4 - 15 - Trépel, été 1952 Toulon, de G à D: MEYER Jean-Marie, GRANDJEAN Robert, HOUDRICHON Roland, THOLE Guy, FRANCK Charles - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_d_fil___Venditelli

IMG 4 - 16 - Trépel, 14 Juillet 1948, Toulon , Boulevard de Strasbourg, en tête le LV MALGORN, le 4ème à droite:le P/M AUZANNEAU  Henri - (Houdrichon Roland - Venditelli Raymond)

Tr_pel__Juil_52_bpan_Hy_res

IMG 4 - 17 - Trépel, BPAN Hyères, Juillet 1952 - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_Juil_52_Hy_res

IMG 4 - 18 - Trépel, Juillet 1952, BPAN Hyères, debout: HOUDRICHON Roland et ???, accroupis de G à D : DESGUERRE Henri et DELLA NOCE Émile posent devant un G P A, amphibie US, 1942 ( 2 hommes + 2 places, poids: 1 T 60, vitesse sur terre: 95 Kmh, sur l'eau 10 Kmh) - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_49_Dixmude

IMG 4 - 19 - Trépel, Mai 1949, PA Dixmude - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_49_Coetquidan

IMG 4 - 20 - Trépel, Février 1949, Coëtquidan, 1er plan à droite ARZ Joseph, au milieu :MONGIN Raymond, au fond: HOUDRICHON Roland. A gauche de dos: LIOT Maurice, au milieu: FAUQUEMBERGUE Maurice, au fond: ??? - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_48_croiseur_Gloire

IMG 4 - 21 - Trépel Septembre 1948, croiseur Gloire, de G à D: MOLINAS Jules, HOUDRICHON Roland, CHEVALIER René - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_48_Gloire_2

IMG 4 - 22 - Trépel 1948, croiseur Gloire, de G à D: HOCQ Marcel, ??? MONGIN Raymond, HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Foot_Toulon

IMG 4 - 23 - Trépel 1948, Toulon. Debouts de G à D: VOILLEMIN Michel, PICOT André, HOUDRICHON Roland, PETER, BOURGUIGNON Marcel, ???.Accroupis de G à D: SCOUARNEC, COCUT Jean, MASSEBOEUF Raymond, MARCHAL Pierre, HOCQ Marcel - (Houdrichon Roland)

TREPEL

IMG 4 - 24 - 1960/61 - Trépel en Algérie

IMG 4 - 25

IMG 4 - 25 - 1960/1961 - Retour d'opération, De G à D: GIRONIE Serge qui savoure une bière,  GUILLIEN Claude en casquette - (Franco Marcel)

Sans_titre_1

IMG 4 - 26 - Ile de Porquerolles, Octobre 1948, BARGERO Primo, ??, BILDGEN Jean, HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_2

IMG 4 - 27 - Bizerte, Mai 1949, un exercice a été effectué avec un escadron de reconnaissance du 8 ème CUIR. Malheureusement le mauvais temps n'a pas permis de faire un programme aussi intéressant qu'on peut le faire normalement à Bizerte. Cette région est extrêmement intéressante et profitable aux commandos. Le Cdo "Trépel" qui y a été affecté pendant 9 mois y retourne toujours avec plaisir - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_3

IMG 4 - 28 - Calvi, Mai 1949 - Avant le départ pour la tournée d'été, le Cdo "Trépel" a fait avec le "Dixmude une tournée de 48 heures à Calvi où nous avons fait un exercice de débarquement intéressant avec assaut de la citadelle et escalade du mur d'enceinte - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_4

IMG 4 - 29 - Bizerte, Mai 1949 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_5

IMG 4 - 30 - Porquerolles, Août 1948, - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_6

IMG 4 - 31 - Porquerolles: THOLE Guy, CHAMFLY (1948) - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_7

IMG 4 - 32 - Porquerolles, Août 1948, le commando a fait un séjour de 15 jours sous la tente à Porquerolles qui a été très profitable. De nombreuses séances d'escalade et de descente de falaises ont été effectuées - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_8

IMG 4 - 33 - Août 1948: Instruction maritime entre Porquerolles et Port-Gros - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_9

IMG 4 - 34 - Port-Gros, Août 1948: BARGERO Primo, MOLINAS Jules, CHEVALIER René, ??,GODEC Yvan, LANDREAU, HOUDRICHON Roland,???, LE MERRER Yves, accroupis: MIRAULT, MARÉCHAL Pierre, BILDGEN Jean - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_10

IMG 4 - 35 - 1948/49  - GRANDJEAN Robert, HOUDRICHON Roland, ??,??, accroupis: BAVENT Maurice, DELLA NOCE Émile, BERTRAND Jean - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_11

IMG 4 - 36 - Coëtquidan, Février 1949: HOCQ Marcel, MONGIN Raymond, HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_12

IMG 4 - 37 - Porquerolles, Août 1948 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_13

IMG 4 - 38 - Porquerolles, Août 1948: Chamfly - Ne serait-il pas possible que les Cdos effectuent une croisière d'une quinzaine de jours au moins, avec les goélettes de l'école navale ou des voiliers similaires, ce serait un excellent moyen de les amariner - (Houdrichon Roland)

IMG 4 - 39

IMG 4 - 39 - Coëtquidan, Février 1949 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_15

IMG 4 - 40 - Toulon, 1948, "Gloire" : HOCQ Marcel, ??, MONGIN Raymond,  HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_17

IMG 4 - 41 - "Gloire" Septembre 1948: MOLINAS Jules, CHEVALIER René, MIRAULT, BILDGEN Jean, HOUDRICHON Roland, LE MERER Yves,  accroupis le dernier à droite: Le GOUIL Julien - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_18

IMG 4 - 42 - 1948/49 - En haut à gauche: COCUT Jean et LIOT Maurice, accroupis: HOUDRICHON Roland, couché à droite: MONGIN Raymond - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_19

IMG 4 - 43 - Coëtquidan, Février 1949: debout de G à D : PETER, ???, BOURGUIGNON Marcel, HOUDRICHON Roland, MARECHAL Pierre, MONGIN Raymond - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_20

IMG 4 - 44 - Toulon, 1948, premier plan : factionnaire sur le Georges Leygues, à l'arrière plan : le croiseur Gloire - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_21

IMG 4 - 45 - Croiseur "Gloire" 1948: MONGIN Raymond, HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_22

IMG 4 - 46 - "Gloire" 1948: MOLINAS Jules, HOUDRICHON Roland, CHEVALIER René - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_23

IMG 4 - 47 - "Gloire" Septembre 1948:  CHEVALIER René, MOLINAS Jules, HOUDRICHON Roland - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_24

IMG 4 - 48 - Hyères, Avril 1949 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_25

IMG 4 - 49 - Porquerolles, Août 1948 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_26

IMG 4 - 50 - "Gloire" Septembre 1948 - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_27

IMG 4 - 51 - Octobre 1948 - Des exercices de débarquement dans les rouleaux ont eu lieu, ils ont montré la fragilité de nos radeaux pneumatiques (provenant d'un camp de surplus de Toul) qui, par le moindre clapot, font preuve de qualités nautiques médiocres - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_28

IMG 4 - 52 - 1948/49 - B P A N Hyères, sur la G P A amphibie : BAVENT Maurice et DEGUERRE Henri - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_29

IMG 4 - 53 - Toulon Juillet 1952: BERTRAND Jean, CHAMFLY, BAVENT Maurice, HOUDRICHON Roland, GRANDJEAN Robert - (Houdrichon Roland)

Sans_titre_30

IMG 4 - 54 - B P A N Hyères, été 1952: DELLA NOCE Emile,  HOUDRICHON Roland, BERTRAND Jean posent devant une G P A, engin amphibie américain de 1942 surnommé:"Ike's invasion taxi" par les alliés - (Houdrichon Roland)

G

IMG 4 - 55 - "Georges Leygues", Octobre 1948, il servait de base au Cdo de Penfentenyo - (Houdrichon Roland)

Dixmude_25

IMG 4 - 56 - Calvi, Mai 1949, PA Dixmude - (Houdrichon Roland)

Dixmude_32

IMG 4 - 57 - PA Dixmude, Mai 1949 - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_1

IMG 4 - 58 - B A N Hyères, été 1952: LOUIS et GRANDJEAN Robert, une partie de rami je suppose - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_2

IMG 4 - 59 - Coëtquidan, Février 1949 - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_3

IMG 4 - 60 - Près du Lavandou, Août 1948, ils sont un peu en avance pour les vendanges!!! - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_5

IMG 4 - 61 - Début 1948, Barcelonnette - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_7

IMG 4 - 62 - Août 1948, Porquerolles - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_8

IMG 4 - 63 - Début 1949, Barcelonnette - (Houdrichon Roland)

Tr_pel_9

IMG 4 - 64 - Février 1949, Coëtquidan - (Houdrichon Roland)

Tr_pel__houdrichon_4

IMG 4 - 65 - Février 1949, Coëtquidan, HOCQ Marcel - (Houdrichon Roland)

Tr_pel6

IMG 4 - 66 - Février 1949, Coëtquidan - (Houdrichon Roland)

TREPEL_5

IMG 4 - 67 - 1960/61 - Le commando Trépel franchit un Oued, portant l'AA 52 sur l'épaule, le Q/M TARFAYA Lakdar qui sera tué le 03 03 1961.

IMG_4___68

IMG 4 - 68 - Frenda, Février 1959 - (Nenert Raymond)

TREPEL_7

IMG 4 - 69 - Août 1960, Aïn Sefra -  Des hommes de Trépel avec Bambi un mouflon de l'Atlas, mascotte du 2 ème REI. De G à D: MADEJSKI Jean-Claude le bras tendu, MESBAUER André, VACHER Jacques, BUANNIC Jean, tenant Bambi, le Q/M TARFAYA Lakdar, debout derrière: PERES Vincent, BONNAMITCH André et TAYEB  un harki - (Madejski Jean-Claude)

TREPEL_8

IMG 4 - 70 - 1959/60 - Mission à Aïn-Sefra. 1ère colonne de G à D: Portant l'AA 52 le Q/M SIKORSKI Jean, ARNAUD Nigel, COUSSI Roger, au centre le Q/M LEMARCHAND Jacques, SERRA Jean, à l'extrême droite: le Q/M MICHELS Hubert et le S/M LE LAURAIN Bernard.

TREPEL_9

IMG 4 - 71 - 1959/60 - La "KRO" est la bienvenue. DE G à D assis:  les S/M DELAITRE Serge et ROBERT Marius, debout: SIKORSKI Jean, un harki, BEAUMENIER Lucien et MONTARNIER Michel.

TREPEL_10

IMG 4 - 72 - 1959/61 - Un oued minute vient de surprendre Trépel qui était en "Chouff". Au premier plan le M/T COËFFEUR Jacques

TREPEL

IMG 4 - 73 - 1958/61 - Trépel commandé par le L/V Eliès, derrière l'amiral, le général de corps d'armée GAMBIEZ, le général de l'air MAURIN et le C/C SERVENT Victor.

TRIBOUX_13__ME_CIE

IMG 4 - 74 - 1962 - TRIBOUX Raymond en "chouff" (13 ème Cie)

TRIBOUX_Tr_pel

IMG 4 - 75 - Aïn El Turck, Juin 1962 , TRIBOUX Raymond

IMG 4 - 76

IMG 4 - 76 - 1960 - Le P/M COEFFEUR Jacques se prépare un "jus de chaussettes" - (Nenert Raymond)

Tr_pel_au_repos_St_Mandrier

IMG 4 - 77 - 1955/57 - Au repos à St Mandrier: debout de G à D: WOIRAYE Bernard- TANNE Alfred - THORAL Marc - PICARD Yvon, assis de G à D : BOUTHINON Robert - BIENVENU Victor

Tr_pel_1958

IMG 4 - 78 - 1958 , le commando Trépel au poste Requin: Debout de G à D: Asp BOSCALS DE REALS René - EV1 LE BERRE - NEDELEC Maurice - PICARD Yvon- LE DU Michel - LE LANN Georges - CORLAY Ange - BOUTIER Joseph - PAUL Henry, assis, de G à D : BIENVENU Victor - KERAMPRAN Jacques - CAUDAN Yves - TROALEN André - GUILLOU Michel.

Ahmed_le_b_lier_de_Tr_pel

IMG 4 - 79 - 1954/57 - BOUSSOUF Chérif et le bélier de Trépel

Mascote_tr_pel

IMG 4 - 80 - 1954/57 - La mascotte de Trépel, il est plus judicieux que ce ne soit pas BOUSSOUF Chérif qui la chevauche !!!

IMG 4 - 81

IMG 4 - 81 - 1961/62 - FORRLER Bernard dans l'oranais, il n'a pas l'air de faire chaud, pas besoin d'uriner sue l'AA 52 pour la refroidir - (Forrler Bernard)

Forrler_VB

IMG  4 - 82 - 1961/62 - FORRLER Bernard, tireur au VB avec le S/M RENAUX Laurent son chef de groupe et avec la canne le L/V BORDIER Yann le pacha - (Forrler Bernard)

Sans_titre_1

IMG 4 - 83 - 1961/62 - De Gà D : DUJEAN Christian, FORRLER Bernard, BOUCHERIE - (Forrler Bernard)

Sans_titre_2

IMG 4 - 84 - 1961/62 - De G à D : DUCHEMIN Jacques, FORRLER Bernard - (Forrler Bernard)

Sans_titre_111

IMG 4 - 85 - 1961/62 - De G à D : DUCHESNE Gérard, FORRLER Bernard, DUJEAN Christian, BOUCHERIE , HERLIN  Patrick - (Forrler Bernard)

005

IMG 4 - 86 - 05 1961 - LEMARCHAND Philippe, camp de Djenien - (Lemarchand Philippe)

006

IMG  4 - 87 - 05 1961, retour d'opération, "honni soit qui mal y pense" , chaque commando avait sa manière particulière de laver son linge et ses gamelles, à Trépel ils se mettaient à poil - (Lemarchand Philippe)

007

IMG  4 - 88 - 30 11 1960, La une, de G à D, 1er rang: BUREL Serge, VASSEUR Gérard, FRANCOIS François, LECOUTRE Emile, CHEVALIER René, BARTOLI David - 2 ème rang: HAAZEN Bernard, SALLAT Jean-Paul, GREFFIN Maurice, HABIB (Harki), GUILLIEN Claude, LEMARCHAND Philippe (Radio), BRIENT Gérard - (Lemarchand Philippe)

008

IMG 4 - 89 - 25 09 1961 - Boualem, un oued minute et c'est l'inondation, de G à D: LEMARCHAND Philippe, CULERIER Jean-Claude - (Lemarchand Philippe)

IMG_89_1

IMG 4 - 89/1 - 25 09 1961, Boualem, un oued minute, de G à D: ANGEVIN Guy, MADEJSKI Jean-Claude, CULERIER Jean-Claude, LEMARCHAND Philippe - (Madejski Jean-Claude)

009

IMG 4 - 90 - 11 1961 - L'adjudant COURRIEU Jean (Carcasse), MADEJSKI Jean-Claude - (Lemarchand Philippe)

010

IMG 4 - 91 - 1960/62 - Chouff face au Maroc, Béni Smir, cote 1641, de dos: BREVET Henri, S/M COT, ANGEVIN Guy, CULERIER Jean-Claude - (Lemarchand Philippe)

011

IMG 4 - 92 - 05 1961 , LEMARCHAND Philippe dans le Roun-Djaia - (Lemarchand Philippe)

012

IMG 4 - 93 - 07 12 1960 , GUILLIEN Claude, les rations K, ça ne vaut pas le Ritz - (Lemarchand Philippe)

013

IMG 4 - 94 - 1960/62 -  Groupe 22, de G à D : PIERRE Georges, MADEJSKI Jean-Claude, MESBAUER André, KOELHER Raymond, SOUETRE Jean, LASSÉE Pierre, PELLIER Louis ( bonnet marin), BREVET Henri (casquette), LEMARCHAND Philippe - (Lemarchand Philippe)

img119

IMG  4 - 95 - Très certainement à l'aube du 26 03 1955 - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img120

IMG 4 - 96 - 1955 - Les commandos ont investi le terrain - ( Goarin Patrick, fils de Charles)

img121

IMG 4 - 97 - 1955 - Mission de l'opération "Georges Leygues" : ratisser le djebel hostile en fouillant systématiquement les broussailles, les maisons isolées et les mechtas - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img122

IMG 4 - 98 - 1955 - Sur le sable les canots pneumatiques seront tirés au sec, les groupes se formeront et commenceront à escalader en silence les rochers qui dominent la plage- ( Goarin Patrick, fils de Charles)

img123

IMG 4 - 99 - 1955 - Chaque radeau de débarquement gonflé au moment de la mise à l'eau contient 6 à 7 hommes avec leur matériel: FM, mitrailletes et radio - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img124

IMG 4 - 100 - 1955 - A l'heure H l'amiral était au milieu de ses hommes sur la plage du débarquement, l'Amiral BARJOT à gauche, le L/V TERNOIR André pacha du commando - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img125

IMG 4 - 101 - 1955 - Au milieu des cactus, un abri de fellagha brûle, ses occupants avaient fui à l'arrivée des commandos - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img127

IMG 4 -102 - 1955 - Un fellagha qui essayait de se dissimuler a été appréhendé par une patrouille, il va être interrogé - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img128

IMG 4 - 103 - 1955 - Un groupe de H L L en embuscade avait ouvert le feu sur les marins, un rebelle a été abattu - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img129

IMG 4 - 104 - 1955 - Surpris par la rapidité de l'action, quarante suspects ont été capturés - (Goarin Patrick, fils de Charles)

img130

IMG 4 - 105 - 1955 - Plusieurs d'entre-eux étaient armés de fusils, ils sont embarqués à bord de barques de pêche (Lamparos) réquisitionnés dans le port de Collo - (Goarin Patrick, fils de Charles)

CHAMPOUGNY_claude_1

IMG  4 - 106 - 1959/61 - Claude CHAMPOUGNY - (Champougny Claude)

Tr_pel_Lemarchand

IMG 4 - 107 - 1960/62 - Trépel quitte Djénien - (Lemarchand Philippe)

G_ryville___Tr_pel_Lemarchand

IMG 4 - 108 - 1960/62 - Géryville: son église, derrière: le bois de Boulogne où campent les commandos - (Lemarchand Philippe)

Madejeki___Koehler_Tr_pel__Lemarchand

IMG 4 - 109 - 1960/62 - MADEJSKI  Jean-Claude et KOEHLER Raymond: court devant, ras derrière - (Lemarchand Philippe)

3__me_section___Serra

IMG 4 - 110 - El Som, 10 06 1960, 3ème section de Trépel: E/V BOSC Roger, S/M LE LAURAIN Bernard, 1ère colonne à gauche: COUSSI Roger, SERRA Jean, VACHER Jacques, SIKORSKI Jean, CHAUBIN Claude - (Serra Jean)

Beni_Smir_3___Serra_6

IMG 4 - 111 - 1958/60 - Retour vers Béni Smir - (Serra Jean)

Beni_Smir__serra_17

IMG 4 - 112 - Béni Smir, 15 05 1960 - (Serra Jean)

G_ryville___Serra_9

IMG 4 - 113 - 1958/60 - Géryville, en tenue de soirée: PARISIS  Daniel - (Serra Jean)

G_ryville_2___Serra_8

IMG 4 - 114 - 1958/60 - Géryville, de G à D : LE NORMAND Amédée, GLOUX Jean, DELAITRE Serge, MACHIN Roger, ???. - (Serra Jean)

Le_Paih__Chaubin_Serra___Serra_13

IMG 4 - 115 - 1958/60 - LE PAITH Marcel, CHAUBIN Claude, SERRA Jean - (Serra Jean)

M__zi_2__Serra

IMG 4 - 116 - Aïn Sefra, 08 05 1960, djebel M'Zi - (Serra Jean)

M_Zi_3___Serra

IMG 4 - 117 - Aïn Sefra, 08 05 1960, djebel M'Zi - (Serra Jean)

M_Zi_4___Serra

IMG 4 - 118 - Aïn Sefra, 08 05 1960, djebel M'Zi - (Serra Jean)

M_Zi_5___Serra_11

IMG 4 - 119 - Aïn Sefra, 08 05 1960, djebel M'Zi - (Serra Jean)

M_Zi_6__Serra_7

IMG 4 - 120 - Aïn Sefra, 7 et 08 05 1960, djebel M'Zi - GERIN Claude, dit Bab El Oued - (Serra Jean)

MZI__Serra

IMG 4 - 121 - 08 06 1960, djebel M'Zi - (Serra Jean)

SERRA___Serra_4

IMG 4 - 122 - 1958/60 - SERRA Jean - (Serra Jean)

Serra_d_cor____Serra_2

IMG 4 - 123 - 1958/60 - Arzew, le Général GAMBIEZ remet une décoration à SERRA Jean, reconnaissable entre les deux: LEMONNIER Louis dit la Jeep - (Serra Jean)

SERRA__LE_M_E___Serra1

IMG 4 - 124 - El Gada, 1959: SERRA Jean et LE MÉE François - (Serra Jean)

Aflou___Serra_13

IMG  4 -125 - 1958/60 - Aflou, en haut à gauche: SERRA Jean, ???, DELBOSC Henri, BERVAS Jacques, BLANCHE Jacques - en bas, COUSSI Roger,???, LEGUEN Jacques, LE MÉE François, MAILLOT ???,???, - (Serra Jean)

A_n_Sefra___Serra_5

IMG 4 - 126 - 1958/60 - Aïn sefra, les sioux, eux, effaçaient leurs traces - (Serra Jean)

A_n_Sefra___Serra_11

IMG 4 - 127 - 1958/60 - Aïn sefra, les dunes - (Serra Jean)

Alger___Serra_18

IMG 4 - 128 - Alger, rue d'Isly, 1958, SERRA Jean,???, GAUTHIER Bernard. - (Serra Jean)

autre_bar___Serra_23

IMG 4 - 129 - 1958/60 - Dans un bar quelconque, mais bien fréquenté!!! - (Serra Jean) - Un soir... Une nuit, entre deux séjours en Algérie, je suis avec quelques copains de bringue dans la quartier chaud de Toulon "Chicago". Nous remontons la rue Chevalier Paul, en passant de bar en bar ayant bien sûr débuté chez "Paupau" à la Chaloupe. Une femme inconnue de nous nous suit silencieusement, puis ayant pris confiance en elle, s'enhardit et commence aimablement à critiquer notre manière de passer nos soirées. Nous l'invitons à se joindre plus intimement à nous... Poliment elle refuse, mais nous suit, ses observations vont grandissantes, nous sommes la honte de la jeunesse et nous devrions plutôt nous consacrer à Jéhova, elle nous prend de plus en plus la tête, critiquant même nos amies des bouibouis. Là, c'en est trop! Alors qu'elle ne s'y attend sûrement pas, je lui plaque fermement la main aux fesses, la priant de nous foutre la paix. Elle se fige, me regarde fixement en me menaçant de son index et me déclare hors d'elle: considérez-vous comme excomunié !! Mais elle restera avec nous toute la soirée et rentrera seule chez elle ( bande de mauvaises langues). Depuis, comme avant cette aventure, je ne fréquente plus les églises que pour les visiter, participer aux mariages et enterrements, demeurant dans l'attente du jugement dernier !!!  - (Levaufre Michel)

bar___Serra_28

IMG 4 - 130 - 1958/60 - CHAUBIN Claude, LEGUEN Jacques, PAJOT Gérard, y'a d'la joie - (Serra Jean)

Bar_sous_marin__Serra_29

IMG 4 - 131 - 1958/60 - Bar le "Sous-marin", en entrant, du "MARIN-SOÛL" en sortant,  en bas à droite: MARTINEZ, SERRA Jean, Jeannette, MORAND Jean, en haut à droite: LESAULNIER Roland, ???, SIKORSKI Jean, JÉGOU Paul, SOUETRE Jean, ???. - (Serra Jean)

Daubignard_Le_Lanne___Serra_24

IMG  4 - 132 - 1958/60 - DAUBIGNARD François, LE LANN Georges - (Serra Jean)

Djenien___Serra_9

IMG 4 - 133 - Djenien, 1959 - (Serra Jean)

IMG 4 - 134

IMG  4 - 134 - Ferme March, 1960 - (Serra Jean)

La_chaloupe___Serra_27

IMG 4 - 135 - 1958/60 - Bar "La chaloupe", JOFFRE Jean-Pierre, ROSE Roland, SERRA Jean et son épouse, ???, Popo, DANÈS Jean-Noël, en civil LIPIARSKI Jean, SOUETRE Jean - (Serra Jean)

mariage_G_g_ne__Serra_21

IMG  4 - 136 - 1958/60 - SERRA Jean, LE COLLAIRE Jean-Marie, DANÈS Jean-Noël,+ 2 CS instructeurs, (le premier des deux CS  en partant de la gauche: TROALEN André) mairie d'Alger au mariage de "Gégène" BORGNE Eugène - (Serra Jean)

Poste_Requin__Serra_17

IMG  4 - 137 - 1958/60 - Le poste Requin dominé par le Tadjéra, à droite le cabanon n'a pas été construit par Jaubert - (Serra Jean)

Tadj_ra___Serra_16

IMG 4 - 138 - 1958/60 - Le Tadjéra vu du poste Requin - (Serra Jean)

Rue_d_Isly___Serra20

IMG 4 - 139 - 1958/60 - Alger, rue d'Isly, SERRA Jean,???, LE COLLAIRE Jean-Marie - (Serra Jean)

s_marin_bar_Serra_22

IMG 4 - 140 - 1958/60 - Le "sous-marin" bar, à gauche: CHAUBIN Claude, SYLVESTRE Casimir, SCHNEIDER René, à droite: LE LANN Georges, DAUBIGNARD François - (Serra Jean)

Sans_titre___Serra_14

IMG  4 - 141 - 1958/60 - En haut de G à D: l'infirmier ?,  MAHÉ Henri, LE MÉE François BLANCHE Alain, LEGUEN Jacques, au FM: SERRA Jean, en bas, assis: de G à D: LEYDER  Claude, LACHOQUE André,  LE PAITH Marcel, LE GUERROUÉ Joseph, DELBOSQ Henri, allongé: MORAND Jean, sur le ventre: CASIMIR Jacques - (Serra Jean)

Section_de_tr_pel___Serra_15

IMG  4 - 142 - 1958/60 - Devant à gauche: LEMARCHAND Philippe, SERRA Jean, MICHELS Hubert, ARNAUD Nigel, SIKORSKI Jean, S/M LE LAURAIN Bernard - (Serra Jean)

Souetre_Serra___Serra_26

IMG 4 - 143 - 1958/60 - SOUETRE Jean, SERRA Jean - (Serra Jean)

IMG 4 - 144

IMG  4 - 144 - Toulon 12 01 1960, à gauche: 2 ème: S/M MACHIN Roger, LEGUEN Jacques, BONAFÉ Jean-Marie - (Serra Jean)

Toulon___Serra_3

IMG 4 - 145 - Toulon, 12 01 1960, 1 ère section Trépel, 2 ème à gauche: S/M DELAITRE Serge, dernier à droite: SOUETRE Jean - (Serra Jean)

Toulon___Serra_4

IMG  4 - 146 - Toulon, 12 01 1960, L'Amiral Querville décore: BONAFÉ Jean-Marie, LEGUEN Jacques, S/M MACHIN Roger - (Serra Jean)

Toulon___sERRA_25

IMG  4 - 147 - 1958/60 - Toulon, Bd de Strasbourg: de G à D: ORHAN Alain, SERRA Jean, BEAUDOUX  Christian - (Serra Jean)

Tr_pel___Serra_6

IMG  4 - 148 - 1958/60 - De G à D: SERRA Jean, S/M LE LAURAIN Bernard - (Serra Jean)

Tr_pel___Serra_8

IMG  4 - 149 - 1958/60 - A droite: TOUBANS Claude, SERRA Jean, LE MÉE François, devant: DELBOSC Henri - (Serra Jean)

Tr_pel__Serra_12

IMG 4 - 150 - 1958/60 - LE PAITH Marcel, LE MÉE François, SCHNEIDER René - (Serra Jean)

Tr_pel___Serra_7

IMG  4 - 151 - 1958/60 - 2 ème groupe, 3 ème section: DELBOSC Henri,???, PAJOT Gérard, SCHNEIDER René, MORAND Jean, LE GUEN Jacques, SERRA Jean, BONAFÉ Jean-Marie - (Serra Jean)

IMG_000S_M_MACHIN__Champougny

IMG  4 - 152 - 1959/61 - Le S/M MACHIN Roger décoré par l'Amiral AUBOYNEAU - (Champougny Claude)

IMG_0001Champougny

IMG 4 - 153 - 1959/61 - De G à D: S/M MACHIN Roger, S/M COËFFEUR Jacques - ( Champougny Claude)

IMG_0002Champougny

IMG 4 - 154 - 1959/61 - MACHIN Roger, LEGUEN Jacques, BONAFÉ Jean-Marie - (Champougny Claude)

IMG_0003_Champougny

IMG 4 - 155 - 1959/61 - CHAMPOUGNY Claude décoré - (Champougny Claude)

IMG_0005Champougny

IMG 4 - 156 - 1959/61 - CHAMPOUGNY Claude - (Champougny Claude)

IMG_0006_Champougny

IMG 4 - 157 - 1959/61 - 4 ème en Haut: S/M MONTARNIER Michel, 4ème en bas: SOUÈTRE Jean, MARIETTI - (Champougny Claude)

IMG_0008_Champougny

IMG  4 - 158 - 1959/61 - A mon avis il n'y a pas de RAB - (Champougny Claude)

IMG_0009_Champougny

IMG 4 - 159 - 1959/61 - Nouvelle prise de commandement à Arzew - (Champougny Claude)

IMG_0010_Champougny

IMG  4 - 160 - 1959/61 - De G à D : S/M MACHIN Roger, L/V BOSC Roger, S/M COËFFEUR Jacques - (Champougny Claude)

IMG_0012_Champougny

IMG  4 - 161 - 1959/61 - Dans le groupe: CHAMPOUGNY  Claude - (Champougny Claude)

IMG_0013_Champougny

IMG  4 - 162 - 1959/61 - Arzew: ELIES, RICHARD, BORDIER Yann - (Champougny Claude)

IMG_0016___Souetre_Champougny

IMG  4 - 163 - 1959/61 - SOUETRE Jean, le guérillero de Trépel - (Champougny Claude)

MAUGUEN_COLLIOT_Tr_pel

IMG 4 - 164 - Arzew 1959, MAUGUEN René, COLLIOT Christian - (Mauguen René)

Groupe_22_Tr_pel_61

IMG 4 - 165 - 1961 - Groupe 22 - (Lemarchand Philippe)

TPL_Alg_rie__2_

IMG 4 - 166 - 1961/62 - LEVIS Lucien et son porteur

Num_riser0003

IMG  4 -167 - 1959/60 - (Clémenceau fils)

Alg_rie_58_59_60_Tireur_RN

IMG 4 - 168 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

IMG_4___169

IMG 4 - 169 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

Alg_rie_Pierre__PPE_5_07_09

IMG  4 -170 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

Cdo

IMG 4 - 171 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

IMG_4___172

IMG  4 -172 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

Trepel___Aflou3

IMG  4 -173 - 1958/60 - (Nenert Raymond)

IMG_4___174

IMG 4 - 174 - Géryville, 1 ère section, 1959 - (Nenert Raymond) + BUANNIC Jean, DAUBIGNARD François, BUREL Serge, FABRE Robert, LEMARCHAND Philippe, SAUTRON Jean-Pierre - (Madejski Jean-Claude)

Trepel___Oran

IMG  4 - 175 - 1958/60 - Défilé à Oran : ANCEL Alain, MEHAT Marcel, VALEAUX Roland, FINOT Jacques, RAUCH André, HOCQUARD Gabriel - (Nenert Raymond)

commando_tr_pal__14_juillet

IMG  4 - 176 - Trépel défile à Paris un 14 Juillet  1957 - (Noc Pascal, fils)

IMG_4___177

IMG  4 - 177 - Trépel défile à Paris un 14 Juillet  1957 - GUICHARD Serge sous le drapeau - (Noc Pascal, fils)

IMG_4___177_1

IMG 4 - 177/1 - Défilé à Paris un 14 Juillet 1957, en tête le L/V PAOLI Jean - (Villa Antoine-Jean)

prise_d_arme____OALEN_ANDRE_Tr_pel

IMG  4 - 178 - 1957 - Prise d'armes, premier rang à partir de la gauche: TROALEN André - (Noc Pascal, fils)

marine_1

IMG  4 - 179 - Défilé à Bizerte le 11 11 1947 - (Houllé Edgard, fils)

marine_2

IMG  4 - 180 - Défilé à Bizerte le 11 11 1947 - (Houllé Edgard, fils)

022

IMG  4 - 181 - Thiersville le 02 01 1961 - 1er rang: BREVET Henri, PIERRE Georges, MADEJSKI Jean-Claude, 2ème rang: LEFFONDRE Jean-Claude, DENEUVILLE Henri, HERBERT Philippe, BONNAMICH André, CULERIER Jean-Claude, LEMARCHAND Philippe - (Lemarchand Philippe)

027

IMG  4 - 182 - 1960/62 - De G à D: PIERRE Georges, S/M BROSSARD, EDET Claude, SOUETRE Jean - (Lemarchand Philippe)

IMG_183

IMG  4 - 183 - 1960/62 - Inspection d'armes à Brézina - de G à D: S/M COT, LEMARCHAND Philippe, LEVIS Lucien dit (Lulu), en bas: BROUTIN Maurice blessé le 03 03 1961 (djebel Abienne, Béni Smir, Aïn Sefra - (Lemarchand Philippe)

IMG_184

IMG 4 - 184 - 1960/62 - La coupe "Iroquois", ANGEVIN André transformé en indien, au second plan:??? - (Lemarchand Philippe)

0053_fatigu_

IMG 4 - 185 - 1958/60 - La fatigue se lit sur les visages 31 Juillet 1959 descente du col de Béni-Smir vers le campement après un accochage très sévère, le deuxième: Philippe GAUTIER - (Gautier Simone)

0054_Ain_sefra

IMG  4 - 186 - 1958/60 - Aïn-Sefra - (Gautier Simone)

0055__A_n_Sefra_2

IMG 4 - 187 - 1958/60 - Vue générale d'Aïn-Sefra - (Gautier Simone)

0056_A_n_Sefra_3

IMG  4 - 188 - 1958/60 - (Gautier Simone)

0064carte_A_N_SEFRA

IMG  4 - 189 - 1958/60 - Carte de la région d'Aïn-Sefra - (Gautier Simone)

0065_Carte_d_A_n_Sefra_2

IMG 4 - 190 - 1958/60 - Autre carte de la région d'Aïn-Sefra - (Gautier Simone)

0069_Port_Say

IMG 4 - 191 - 1958/60 - Port-Say, sur la plage - (Gautier Simone)

0073_Poste_Gabriel

IMG 4 - 192 - 1958/60 - L'E/V GAUTIER Philippe en visite au poste "Gabriel" de la D B F M, le mortier de 120 n'était pas une arme pour les commandos, trop lourd - (Gautier Simone)

0080_les_djebels_5

IMG  4 - 193 - 1958/60 - Le L/V GAUTIER Philippe - (Gautier Simone)

0081_les_djebels_6

IMG 4 - 194 - 1958/60 - Le L/V GAUTIER Philippe - (Gautier Simone)

0084_le_Mzi

IMG  4 - 195 - 1958/60 - Le djebel M'ZI - (Jean Brua et Gautier Simone)

0085_Nemours

IMG  4 - 196 - 1958/60 - Le port de Nemours - (Gautier Simone)

0087_les_djebels_8

IMG  4 - 197 - 1958/60 - Le L/V GAUTIER Philippe scrute l'horizon - (Gautier Simone)

0088_la_plaine_d_alfa

IMG  4 - 198 - 1958/60 - Dans la plaine d'alfa, Philippe GAUTIER au premier plan - (Gautier Simone)

0089_les_djebels_9

IMG  4 - 199 - 1958/60 - De G à D: ???, GAUTIER Philippe - (Gautier Simone)