CDO_Jaubert_Num_risation_02

En Indochine - (2)

Sans_titre_400

IMG 1 - 200 - Delta du Mékong, Cochinchine fin 1949, radeau M2 dans un rach

Sans_titre_1000

IMG 1 - 201 - 1949, départ pour l'Indochine, détroit de Messine, le volcan Stromboli -

IMG 1 - 202

IMG 1 - 202 - 1948/50 - En béret vert: GOARIN Charles, Saïgon, rue Catinat, le carrelage est typique -(Goarin fils)

IMG_203

IMG 1 - 203 -  Haïphong, Octobre 1947 - (Fagnoux Robert -Villa)

IMG_204

IMG 1 - 204 -  Haïphong, 11 Novembre 1947 ( fraîchement décorés), debout de G à D: FAGNOUX Robert, MALECOT Henri - (Fagnoux Robert -Villa)

Indochine_Ch

IMG 1 - 205 - Saïgon, Charles GOARIN, 2ème en partant de la Gauche ( 1948-1950) - 3 ème en partant de la gauche: SIMON Marceau - (Goarin fils)

IMG_1___206

IMG 1 - 206 - Saîgon,  Charles GOARIN à Gauche ( 1948-1950), au milieu SIMON Marceau, à droite: FULLENWART - (Goarin fils)

IMG_207

IMG 1 - 207 - 1954 -  1er plan , 2ème section, de Dà G, KUROWSKI Michel, DARASSE Henry, 2 ème section, de D à G: MALLEJAC Pierre, PIHAN Pierre, FRITSCH Marcel, CAROFF Michel - (Fritsch Marcel)

IMG_208

IMG 1 - 208 - 1954 -  Jaubert: BREZE ( E/V), MALLEJAC Pierre, PIHAN Pierre, FRITSCH Marcel, CARRER Jean , DARASSE Henry, Montfort: KUROWSKI Michel, LETELLIER René, LEMONNIER Marcel - (Fritsch Marcel)

IMG_209

IMG 1 - 209 - Cap Saint Jacques 1954, prise de commandement du pacha GOUVA René, premier à gauche: S/M GRAS Pierre - (Fritsch Marcel)

IMG_210

IMG 1 - 210 - 1954, Cap Saint Jacques, vietnamiens formés au C I C par FRITSCH Marcel et MOREAU André - (Fritsch Marcel)

IMG_211

IMG 1 - 211 -  1954, premier rang, 4ème: KAEBER Robert, 6 ème: KRASKA Pierre, derrière la marine blanche: GOUVA René, marqué d'une croix le L/V TATON Georges - (Fritsch Marcel)

Sans_titre_1

IMG 1 - 212 - 1954 - Stage paras -  MAHÉ Claude, FRITSCH Marcel, MAQUAIRE Germain, COAT ( le barbu), LEROY - (Fritsch Marcel)

Annam_1949__1

IMG 1 - 213 - Annam 1949, coup de main sur un convoi Viet - (Goarin fils)

Annam_1949__2

IMG 1 - 214 - Annam, 31 03 1949, le reste du train de Sa Huynh - (Goarin fils)

Annam_1949__3

IMG 1 - 215 - Annam, 1949, coup de main sur un convoi Viet - (Goarin fils)

IMG_216

IMG 1 - 216 - 1954 - Des prisonniers viets sous la garde de : GUIVARCH Jean

IMG_1___217

IMG 1 - 217 - Capitale administrative du Laos, Vientiane conserve d'admirables monuments. Le That Luang, stupa-reliquaire édifié en 1566 témoigne d'une influence du Siam sur l'architecture religieuse. ( M Christine Egger, fille de Velluz Alfred)

IMG_1___218

IMG 1 - 218 - Hanoï, le théâtre aux armées - (M Christine Egger, fille de Velluz Alfred)

CARRER_DALAITRE__PLATINI_Jaubert_Indo

IMG 1 - 219 - 1954 - De G à D: PLATINI Jean,  CARRER Jean, DELAITRE  serge - (Colombier Jean)

IMG_220

IMG 1 - 220 - 1954 -  Cap Saint Jacques,  2ème en partant de la gauche: DARASSE Henri, 3ème ALIZARD Jean, le dernier: PLATINI Jean, derrière: BAILLY-MAITRE  Jean - (Fritsch Marcel)

STEPHAN__FRISFCH__BAZART_Jaubert

IMG 1 - 221 - 1954 -  De G à D: STEPHAN Louis, FRISTCH Marcel, BAZART Christian - (Fritsch Marcel)

 

Jaubert_1951_Tonkin

IMG 1 - 222 - 1951, Tonkin - Sans doute, des nations eurent des combattants plus jeunes, mais souvenez-vous, lecteurs, de quels souvenirs empreints d'une certaine ironie vous les gratifiez au passage. Souvent, vous ressentiez une certaine pitié pour ces gamins, mais vous pensiez ainsi que c'était là " la dernière cartouche" d'une nation sentant s'approcher l'hallali. Le fait, pour cette nation, de devoir faire appel à des adolescents, était considéré par vous comme une marque de déchéance, une de plus,  que vous portiez à son actif. Cela reviendrait-il à dire que la guerre ne doit être réservée qu'aux hommes mûrs ? Non pas, mais si les jeunes doivent la faire également, ne conviendrait-il pas de les y préparer et seulement à l'âge où ils ne seraient plus une matière par trop malléable? A la fin de l'épreuve, si le caractère et l'esprit se sont trempés, l'âme "  creuset des plus purs et beaux sentiments"  risque de s'être desséchée et d'apparaître pleine de rancoeur cachées, derrière des yeux ayant déjà trop vu. Alors il suffira d'un rien et l'homme perdra la foi en son pays dont les gouvernants commirent à son encontre un crime de lèse-majesté - (Roger Delpey - Soldats de la boue)

Jaubert_Hai_Duong_1

IMG 1 - 223 - 1951,  Haï Duong - Le coup de force japonais du 09 03 1945 ayant supprimé l'autorité française, le vieux rebelle Nguyen Ai Quoc, mieux connu sous le nom de Ho Chi Minh, président de la ligue pour l'indépendance du Vietnam (Vietnam Doc Lap Dong Minh, en abrégé: Viet-Minh) eut les mains libres. Il réussit à se faire livrer des armes par les américains, à duper le nouveau gouvernement français et, lorsque le Japon capitula, à installer son administration à Hanoï. Le prologue venait de se jouer et, sur la toile de fond tranchait la physionomie de ce quarante-huitard barbu, qui allait, en quelques années faire disparaître toute trace d'influence française en Asie. - (Histoire mondiale des guerres)

Jaubert_Hai_Duong

IMG 1 - 224 - 1951,  Haï Duong - La signature des accords du 06 03 1946 entre la France et le Vietnam permit au Général Leclerc de faire son entrée à Hanoï le 19 Mars. Il entreprit aussitôt des négociations, malheureusement sans lendemain, avec Hoi Chi Minh. (Hitoire mondiale des guerres)

Jaubert_Janv_51_Hai_Dong

IMG 1 - 225 - 1951, Haï Duong - Le 19 03 1946, le Vietminh attaquait tous les postes français. Une guerre de 7 ans commençait: "La sale guerre, ou la guerre qui n'ose pas dire son nom". On assiste à des faits surprenants: c'est ainsi que fut décidé que les citations obtenues par les soldats d'Indochine ne paraîtraient pas au journal officiel et qu'en 1951 le gouvernement fit connaître que le sang collecté par l'office d'hygiène sociale ne servirait pas aux blessés. Le statut de combattant ne sera conféré aux soldats que par une loi de Juillet 1952 et le décret d'application ne sera pris que 18 mois plus tard! - (Histoire mondiale des guerres)

IMG_226

IMG 1 - 226 - 1947/51 - Cie Jaubert+Cdo Jaubert- LE GOFF Marcel, ROSENSVEIGH, CALAS, SENGER Raymond, DROUTMAN Raymond, LONGEART Philippe, PONT - (Droutman Raymond)

Jaubert_Hanoi_au_bordel

IMG 1 - 227 - Au bordel à Hanoï

PICCCOZ_0

IMG 1 - 228 - 1950/51 - (Piccoz Guy) - L'armée française en Indochine arrivera à compter 500 000 hommes dont le quart, à peine, sera tactiquement mobile, et un dixième le sera stratégiquement. Dans cette armée, les forces du corps expédionnaire comprennent 175 000 réguliers (54 000 français, 30 000 Nords-Africains, 18 000 Africains, 20 000 légionnaires, 53 000 autochtones et 55 000 supplétifs. La marine: 5 000 hommes, les forces aériennes: 10 000, soit 245 000 hommes environ au total. "Les armées associées"  (Vietnam, Cambodge Laos) fournissent 225 000 hommes. (Histoire mondiale des guerres)

Le_Floch__Fritsch__Ancel_Cdo_Jaubert33910

IMG 1 - 229 - 1952/53 - DE gauche à droite: LE FLOCH Pierre, FRISTCH Marcel, ANCEL Jean

Prud_homme_tiebaut_Jaubert_Indo

IMG 1 - 230 - 1952/53 - PRUD'HOMME René, THIÉBAULT  Raymond

RIEU__FRITSCH_VALL___VADEL_Jaubert

IMG 1 - 231 - 1952/53 -  RIEUX, FRISTCH Marcel, VALLET Bernard, VADELLE Daniel - 1950/51, nous étions mal habillés, pantalons et sahariennes de l'armée de Rommel, slip flottant sur les balloches, rangers américains... On nous appelait l'armée à Bourbaki. L'armement: FM 24/29, carabine USM 1, fusil canadien, PM 40 allemand, colt 45 et poignard américain, et des munitions parfois sabotées par les "camarades" de France. Je n'oublierai jamais ces L C V P avec 5 matafs à bord, qui venaient nous chercher dans les rachs perdus, pour nous sauver.....

Sans_titre_1

IMG 1 - 232 - 16 Juillet 1953, cimetière de Tourane, le Pacha: BIART Michel. (RUSCA Gaston) - Oui, tu es la victime d'une folle aventure et tu nous quittes avec dans le souvenir la France de l'oubli, la France de l'injure. Ils sont giflés par ton sort, ceux qui nous avaient traités "d'assassins" à notre passage à Marseille. Et qui donc est assassin ?...Est-ce toi, le supplicié reposant à des milliers de kilomètres de la mère -patrie, ou ceux dont tu fus la victime, ainsi que les infâmes qui les approuvent? Oui... Le monde est hideux vu de ce petit cimetière, près de ta tombe. (Roger Delpey - Soldats de la boue)

Jaubert___Gaston_RUSKA

IMG 1 - 233 - 1952/53 - RUSCA Gaston et toute la bande - (Rusca Gaston)

Sans_titre_2

IMG 1 - 234 - 16 Juillet 1953, My Son ( centre Vietnam). (RUSCA Gaston) - Combien de journaux surent rendre hommage à nos disparus d'Indochine,... Très peu, nous le savons tous - (Roger Delpey - Soldats de la boue)

Sans_titre_3

IMG 1 - 235 - 16 Juillet 1953, My son, aux tués, SALLE René, JANOD Michel, LOHIER Pierre. (RUSCA Gaston)

IMG_1___236

IMG 1 - 236 - 16 Juillet 1953, My son, la tombe de SALLE René. (RUSCA Gaston)

IMG_1___237

IMG 1 - 237 - 16 Juillet 1953, My Son, la tombe de JANOD Michel. (RUSCA Gaston)

IMG_1___238

IMG 1 - 238 - 16 Juillet 1953, My Son, la tombe de LOHIER Pierre. (RUSCA Gaston)

IMG_1___238_1

IMG 1 - 238/1 - 1953/54 - Au cimetière de Tourane, 5ème le Q/M infirmier ANDREZ Jean - (Boudier Pierre)

Sans_titre_7

IMG 1 - 239 - 16 Juillet 1953, My Son. (RUSCA Gaston) - Les forces du Viet-Minh comprenaient, en 1953,  125 000 réguliers, 75 000 régionaux, 150 000 guérilleros. Ce sont les chiffres du 2 ème bureau, mais ils semblent, aujourd'hui au-dessous de la vérité. Le "corps de bataille" arrivera à copmprendre 9 divisions dont une lourde. Celui de l'armée française représentera entre la moitié et le tiers de celui de l'adversaire. L'organisation de l'armée du Vietminh est fort bien conçue et adaptée aux formes de la lutte. A la base, il y a le "paysan" utilisé come porteur, pionnier, ouvrier. Ensuite le "guérillero sommairement armé, sans uniforme, ne quittant pas son village, travaillant dans la rizière le jour, coupant les routes la nuit. On s'élève encore d'un échelon et l'on trouve les "troupes régionales", sortes de milices spécialisées dans les actions offensives locales, les coups de main. Elles sont groupées en compagnies et parfois en bataillons. Enfin, les troupes  régulières du corps de bataille, équipées et armées par la Chine, distribuées en 7 divisions normales: 304, 308, 312, 316, 320, 325 et la dernière sans numéro entre Tourane et le cap Varéla; une division lourde portant le numéro 351 ( artillerie, génie, DCA) et plusieurs régiments non endivisionnés formant largement une grosse division. Armée dynamique, jeune, robuste, résistante, fanatisée, obéissant aveuglément et se nourrissant de quelques poignées de riz. (Histoire mondiale des guerres)

Sans_titre_8

IMG 1 - 240 - 16 Juillet 1953, cimetière de Nha-Trang, enterrement de KERSAUDY Michel, un légionnaire est présent pour la sonnerie aux morts, à gauche: VILLET Jackie dit le "Mousse". (RUSCA Gaston)

PICCOZ_2

IMG 1 - 241 - 1950/52 - Port Wallut, 1ère section, 2ème groupe - 1er rang: HOUDRICHON Roland, GRANDJEAN Robert - 2ème rang: CHANFLY, GRIMAUD, LOUIS dit DOGMONT, BERTRAND Jean, ??? , absents: KUROWSKI Michel, LE JUNTER, René MAURICE, la première photo de PICCOZ Guy en Indochine.(PICCOZ Guy)

PICCOZ_3

IMG 1 - 242 - Janvier 1951, de Haïphong à Haïduong via Hanoï, contre le barbu: GRANDJEAN Robert, à l'extrémité droite: PERCHOC adjoint au chef de groupe -2ème rang, au milieu: ARZUL Jean -  3ème rang sans béret: GRIMAUD, FÉBURIER Armand, BERTRAND Jean, LOUIS dit DOGMONT, ,???, tout en haut: CHANFLY, HOUDRICHON Roland, en bas à gauche: DOMINÉ  Jean-  (PICCOZ Guy)

PICCOZ_4

IMG 1 - 243 - 27 01 1951, deux jours après My-Duc de G à D : Guy PICCOZ, Bénito DIAZ, Bernard LE LAURAIN, , Lucien BEAUDOUARD, les anciens se font remarquer par une coiffure qui, plus tard sera adoptée par les paras de Bigeard. Les deux bleus arborent fièrement le béret vert, car arrivés directement au Tonkin sans passer par le Cap Saint Jacques, nous n'avions que nos effets métropolitains. La photo a été prise par René MAURICE( PICCOZ Guy)

PICCOZ_5

IMG 1 - 244 - 1950/52 - Baie d'Along, patrouille de surveillance, le doris tracte un M2 où prend place le reste de la patrouille, à la barre l'E/V 1 PROVOST qui a remplacé l'E/V BONZANINI tué le 25 Janvier. Sommes restés un certain temps à Port Wallut avant de rejoindre Haïphong et la caserne Crévecoeur ( une ancienne école ) où nous resteront jusqu'en Juin. -  ( Piccoz Guy)

PICCOZ_6

IMG 1 - 245 - 1950/52 - Baie d'Along:  grotte de la surprise  - ( Piccoz Guy)

PICCOZ_7

IMG 1 - 246 - 1950/52 - Au Tonkin, sur le terrain, obstacles variés  -  ( Piccoz Guy)

PICCOZ_8

IMG 1 - 247 - 1950/52 - Autre vue de la baie d'Along  - (Piccoz Guy )

PICCOZ_9

IMG 1 - 248 - 1950/52 - Il nous arrive de croiser en baie d'Along une grosse "baille", ici le P A  Arromanches  -  ( Piccoz Guy)

IMG_1___249

IMG 1 - 249 - 17 10 1951 - Tonkin, opération à l'embouchure du Cua Cam, Dinh Vu - Extérieur droit: GUEHO André, extérieur gauche: LIMOGE André - (Guého André)

IMG_249_1

IMG 1 - 249/1 - 17 10 1951 - Tonkin, opération à l'embouchure du Cua Cam, Dinh Vu - (Guého André)

IMG_249_2

IMG 1 - 249/2 - 17 12 1951 Tonkin, opération à l'embouchure du Cua Cam, Dinh Vu - (Guého André)

PICCOZ_11

IMG 1 - 250 - 17 12 1951, Tonkin, Qui Cao, section 1/1 -  De G à D : André GUEHO, LIMOGE André, S/M2 LE GLOHAEC ( futur C/F), Gabriel GAUDIN,  Louis LEWANDOWSKI, en arrière plan: on venait d'abattre un buffle trop menaçant dont on a récupéré des morceaux pour bouffer, MONTJAUX Maurice est en train de tailler dans la masse. - ( Piccoz Guy)

IMG 1 - 251

IMG 1 - 251 - Campha-Port 10 01 1952 - De G à D: COSSON François, agenouillé: Jean TRANCHAND, debout: DERCOURT Marcel, finissant de s'habiller: PICCOZ Guy, accroupi baissant la tête: Camille MANDRAY dit Gégène.  - (Piccoz Guy )

IMG 1 - 251_1

IMG 1 - 251/1 - Campha-Port 10 01 1952 - (Bar Aimé)

PICCOZ_14

IMG 1 - 252 - 1950/52 - Le courrier, au 1er plan le S/M PÉTILLON, à droite le M/T CABILIC adjoint au chef de section, celui sans courrier: Marcel HOCQ  - (Piccoz Guy)

PICCOZ_13

IMG 1 - 253 - 1950/52 - Même en opération le courrier arrive par voie fluviale, un sacré réconfort  -  ( Piccoz Guy)

PICCOZ_15

IMG 1 - 254 - 1950/52 - La plaine des joncs - (Piccoz Guy) - Le Général de Lattre de Tassigny, assumant les pouvoirs civils et militaires, déclara en s'installant à Hanoï que le Delta était le "verrou du Sud-Est asiatique ". Aussi lui donna-t-il tous ses soins en le couvrant d'une ligne de fortifications qui engloutit de considérables crédits sans comprendre qu'elle pourrait être tournée un jour comme une quelconque ligne Maginot. (Histoire mondiale des guerres)

PICCOZ_16

IMG 1 - 255 - 1950/52 - De l'eau et des joncs, c'est la plaine des ...Et toujours le Viet quelque part à l'affût d'un mauvais coup  ( Piccoz Guy)

PICCOZ_17

IMG 1 - 256 - 1950/52 - Prise de guerre, deux VM bien chargés de G à D : Robert GRANDJEAN, PICCOZ Guy, Jean QUÉAU, PERCHOC et l'E/V 1 PROVOST Joël  - (Piccoz Guy)

PICCOZ_18

IMG 1 - 257 - 1950/52 - Un village dans le delta Tonkinois  ( Piccoz Guy) - Après la bataille de Hoa-Binh, le Vietminh s'infiltra en masse dans le Deltra: fin 1952 il y contrôlait 5 000 villages sur 7 000, malgré les vérification d'identité que multipliaient les autorités françaises le jour; la nuit le Vietminh régnait. (Histoire mondiale des guerres)

PICCOZ_19

IMG 1 - 258 - 1950/52 - Bivouac improvisé dans un village - Accessoire indispensable pour une nuit tranquille: la moustiquaire, premier à droite: François COSSON  ( Piccoz Guy)

PICCOZ_20

IMG 1 - 259 - 1950/52 - Cap Saint Jacques, challenge des 17 inter- commandos: ceux de Jaubert: accroupis de G à D : André STUDER, Pierre LOHIER dit PÉPÉ, E/V1 Louis FUZEAU, PICCOZ Guy, Auguste CHARDONNET, André GUÉHO - En haut de G à D : Camille MANDRAY, HOUDRICHON Roland, Gaston JANSSEN, Maurice BOUTY, Valère DALBO, Marcel DOCREMONT, Michel RACLET, Gabriel GAUDIN dit GABY, Paul LE ROHELLEC dit Popaul, Jean BIGNARD le biniou, AUDOIN Amédée. (Piccoz Guy)

PICCOZ_21

IMG 1 - 260 - L'Indochine telle qu'apprise à la communale dans les années 40  ( Piccoz Guy)

Chaque unité commando avait en dotation une caisse de matériel photo, comprenant outre l'appareil: Foca type marine, un agrandisseur, des cuves et bacs pour développer et tirer les négatifs plus des lampes inactiniques. Le commerce local nous fournissait le papier sensible et les produits chimiques. Ayant une certaine connaissance du laboratoire lorsque je suis arrivé à Hubert qui était alors basé à Hyères le Palivestre, j'ai pu parfaire mon éducation en étant détaché au service photo de la base aéronavale. Planqué!!c'est sûr seulement le service mais pas les corvées. Les gars de ce labo étaient supers, pendant l'année 50 j'ai bien progressé. Arrivé début 51 en Indochine, j'ai trouvé en René MAURICE un interlocuteur de choix. C'était lui qui avait la charge du matériel photo et avait quelques connaissances du labo. Nous avons donc décidé de créer, avec l'aval du pacha, à la caserne Crévecoeur, dans une pièce désaffectée qui avait l'eau et l'électricité, un petit laboratoire. Et ça a marché...Avec quand même quelques petits problèmes, la tension électrique n'était pas régulière le jour, et nous n'avions de l'eau qu'épisodiquement. Il a fallu composer avec tout cela. Se lever à quatre heures du mat pour être certain d'avoir de l'eau jusqu'à 8 heures et subir  les baisses de tension. Ainsi nous avons fourni en photos tout le commando. Sans cela beaucoup de nos gars n'auraient jamais eu un seul souvenir de leurs campagnes. Nous avons dû fermer la boutique lorsque Jaubert et Montfort sont rentrés au Cap Saint Jacques. Nous étions en mer lorsque nous avons appris le coup dur des gars du commando François. Qui des autres commandos n'avait pas un copain de cours, ou simplement un camarade chez eux?? Revenus au Cap Saint Jacques, un petit paradis, l'entraînement a repris. René MAURICE a été rapatrié, j'ai donc hérité du matériel photo. En gros je dois avoir pas moins de 3 000 négatifs, assez bien conservés.. un peu rayés.. mais presque 60 ans après.... tous ont été reproduits sur des planches de contact. Il est certain que le dernier d'entre-nous disparu, nous seront vite oubliés. Les jeunes ont vu d'autres combats sous d'autres cieux, avec d'autres enjeux... Alors l'Indochine de Papa !!! ( Piccoz Guy)

Chaque fois que les commandos ont été utilisés à contre-courant de leur formation, il y eut de la casse. Envoyer 80 bonshommes défendre un point d'appui sans armes lourdes, à la nuit tombée, sans même avoir le temps de se préparer des abris ! à quoi pense le commandement? Le 25 Janvier 1951: idem. Alors que nos actions sont basées sur la vitesse et la surprise, nous pataugions dans la rizière à la vue de tous depuis le matin. Résultat: trois morts dans la section. Sans les fumigènes lancés par le broussard d'observation, nous y passions tous. Bon... je crois que ça nous a servi de leçon. Nous avons dû ensuite effectuer sur les côtes d'Annam un tas d'opérations. Nous débarquions rapidos le matin, reconnaissance ou attaque des objectifs et retour à bord. Quelques fois nous faisions deux débarquements: un le matin, un le soir.. Jamais de casse. Nous avons aussi effectué de grandes opérations combinées de bouclage avec un grand renfort de personnel de toutes les armes, et là nous avions l'appui nécessaire. Toujours aux côtés de la légion, au moins nous étions certains de ne manquer de rien, y compris le pastis et la glace que les officiers de la légion se faisaient parachuter par leur propre JU 52. ( Piccoz Guy)

Grâce à toi, Guy et à vous tous mes amis, faisons en sorte de faire perdurer ces souvenirs, c'est à nous tous qu'incombe ce devoir de mémoire - BALISSON JC

Sans_titre_1

IMG 1 - 261 - 1950/52 - Cap Saint Jacques, les paras en provenance du Cdo Hubert ont droit à quelques gâteries. (Piccoz Guy)

Sans_titre_2

IMG 1 - 262 - 1950/52 - BIGNARD Jean, le biniou dans sa fonction, derrière l'aubette du C I A B au Cap Saint Jacques. (Piccoz Guy)

Sans_titre_3

IMG 1 - 263 - 1950/52 - Guy PICCOZ et Roger LE BOZEC. (Piccoz Guy)

Sans_titre_4

IMG 1 - 264 - 1950/52 - Un bivouac, c'est du sable, donc c'est en Annam. (Piccoz Guy)

Sans_titre_5

IMG 1 - 265 - 02 09 1951, un autre bivouac à l'ombre après la prise de l'île de Culao-Ré. (Piccoz Guy)

Sans_titre_6

IMG 1 - 266 - 1950/52 - Nos gaziers à l'ombre du FM  en profitent pour coincer la bulle...(Piccoz Guy)

IMG_1___267

IMG 1 - 267 - 17 08 1952 -  Cochinchine. La fréquentation des cours d'eau ( arroyos et rachs) générait parfois de désagréables surprises. Les sangsues étaient nombreuses, tant dans l'eau que sous les arbres et ces charmantes bestioles avaient le chic pour se laisser tomber sur nos vêtements et se glisser ensuite silencieusement jusqu'à votre peau. Et dans l'eau, même bien lacés, les pataugas étaient une porte ouverte à leur appétit. Rien de bien grave, même pas douloureux, leur morsure générait une espèce de venin qui insensibilisait la plaie. Et le soir, au déshabillage, inspection des corps, repues ces bêtes là quittaient leur proie ...mais tant qu'elles avaient soif, elles restaient accrochées solidement par leur ventouse et tirer dessus ne servait à rien. Seule la brûlure de cigarette finissait par avoir raison de cette sous-classe des Hirudinea. Autre bestiole pas catholique: les moustiques et ça c'est une autre histoire. (Piccoz Guy) - Glof du Siam, Kas Por, GAUDIN Gabriel ferme la progression lacustre de la 1ère section - (GHEHO André)

Sans_titre_8

IMG 1 - 268 - 1950/52 - Cochinchine, trop d'eau, outre les VM, deux autres prédateurs sévissaient dans ces régions marécageuses: la sangsue (voir 1-267) et le moustique qui pourrissait nos nuits, une moustiquaire en bon état était indispensable, mais quand nous étions de garde ou en embuscade !!!, heureusement que tous ces suceurs de sang n'étaient pas porteurs du paludisme. Quinine journalière, elle aussi nécessaire. (Piccoz Guy)

SangsueMoustique( Piccoz Guy)

Sans_titre_9

IMG 1 - 269 - 1950/52 - C'est le patron, CABILIC qui aide le "bleu" à passer... car dessous...(Piccoz Guy)

Sans_titre_10

IMG 1 - 270 - 1950/52 - C'est l'Annam. Attente, Gaston JANSSEN au FM, PICCOZ Guy à la carabine, sûr qu'il faisait très chaud. (Piccoz Guy)

IMG_1___271

IMG 1 - 271 - 1950/52 - Ile de la Cat Ba, baie d'Along au Tonkin: arbre imposant, ce décor est magnifique - HENRY sous les banians. (Piccoz Guy)

Sans_titre_12_1

IMG 1 - 272 - 1950/52 - Le sel servant de monnaie d'échange est arrosé de fuel. (Piccoz Guy)

Sans_titre_13

IMG 1 - 273 - 1950/52 - CABILIC prépare un pétard de 500 g sous l'oeil intéressé de LE GLATIN Louis. (Piccoz Guy)

Sans_titre_14

IMG 1 - 274 - 1950/52 - Voilà le travail, le top était 250 g de T N T ou une OF pour un sampan, 500 g pour une jonque ou plus selon affinité ( une OF suffit pour une jonque ayant au préalable le fond rempli d'eau) ! le pain de 1 Kg étant gardé pour la pêche ! spécialistes du genre : Roger LE BOZEC et André STUDER. (Piccoz Guy)

Sans_titre_15

IMG 1 - 275 - 1950/52 - Sans doute une opération combinée, genre "Sauterelle" ou "Caïman" en Annam avec de gros moyens d'appui et beaucoup de supplétifs. Photo prise par un journaliste du service cinématographique des armées. Un L V T de la légion, probable -(Piccoz Guy)          

Sans_titre_16

IMG 1 - 276 - 22 07 1952, contrôle des blockhaus japonais de la colline au-dessus du Cap, suite à la tuerie de l'attaque viet sur le centre de repos pour officiers du Cap Saint Jacques - (Piccoz Guy)

Sans_titre_17

IMG 1 - 277 - 1950/52 - Canon conquis sans lutte sur le petit massif au-dessus du Cap Saint Jacques. (Piccoz Guy)

Sans_titre_18

IMG 1 - 278 - 29 08 1951, opération "Pirate" en Annam, l'île de Culao Ré avec son cratère, sur le radeau: BIGNARD Jean avec son bouc. (Piccoz Guy)

Sans_titre_19

IMG 1 - 279 - 1950/52 - Hôtels ****, le Paul Goffeny (Montfort) vu du Marcel LE BIHAN (Jaubert) , là au moins, pas de moustiques. (Piccoz Guy)

Sans_titre_20

IMG 1 - 280 - 1950/52 - Le Savorgnan de Brazza, un aviso de la France Libre qui arborait la croix de Lorraine, avec également une flamme de guerre si longue qu'elle traînait dans la mer lorsque le navire était en route. ( Piccoz Guy)- Un érudit me signale qu'il s'agit de l'aviso de 600 tonnes: la "gracieuse" - (Le Coustour)

Sans_titre_21

IMG 1 - 281 - 1950/52 - Embarquement sans filet, de G à D: Valère DALBO, Michel RACLET, Louis FUZEAU, (Pépé) Pierre LOHIER, LE GLATIN Louis. (Piccoz Guy)

Sans_titre_22

IMG 1 - 282 - 1950/52 - Rembarquement au filet quand il s'agissait des gros L S T type "Rance". (Piccoz Guy)

IMG_1___283

IMG 1 - 283 - 14 07 1951 sur le "Marcel le Bihan" en Annam -  Après la douche, souvent à l'eau de mer, gros nettoyage soigné des armes. À gauche: "Gaby" Gabriel GAUDIN, derrière GAUDIN Gabriel: JANSSEN Gaston, à droite: Camille MANDRAY - (Piccoz Guy)

Sans_titre_24

IMG 1 - 284 - 1950/52 - Autre débarquement à partir d'un M2, au F M : Gaston JANSSEN. (Piccoz Guy)

Sans_titre_25

IMG 1 - 285 - 1950/52 - Arrivons sur l'objectif: un train camouflé entre deux falaises. (Piccoz Guy)

Sans_titre_26

IMG 1 - 286 - 1950/52 - Les wagons recélaient une bonne prise, DELAITRE André admire un des engins planqué, made in U R S S. (Piccoz Guy)

Sans_titre_27

IMG 1 - 287 - 1950/52 - Les wagons sont roulés sur un pont au préalable miné. (Piccoz Guy)

IMG_1___288

IMG 1 - 288  - 1950/52 - Ce qu'il reste de la voie de chemin de fer. (Piccoz Guy)

Sans_titre_29_1

IMG 1 - 289 - 1950/52 - Sur le chemin du retour, coques et paillotes brûlent. ( Piccoz Guy)

Sans_titre_30

IMG 1 - 290 - 1950/52 - Une noix de coco fraîche qui vaut bien dans ces circonstances tous les cognacs soda du monde, Gabriel GAUDIN et François COSSON sont dubitatifs, leur en restera-t-il une goulée ??, le béret rouge à l'arrière est un maître-chien du G C M A ( groupement des commandos mixtes aéroportés, basés à Ty Wan, Cap Saint Jacques), son chien nous a promené sans rien trouver... si une vieille mamie abandonnée.. trop vieille et trop ridée pour être une Viet-Minh - (Piccoz Guy )

Sans_titre_31

IMG 1 - 291 - 1950/52 - Même la gourde basque de Marcel DERÉAC était mise à contribution, à la régalade: PICCOZ Guy . (Piccoz Guy)

Cap_St_Jacques_3

IMG 1 - 292 - 1949 - L'église du Cap Saint Jacques - (GOARIN fils )

Cap_St_Jacques_Nov_1949__oite_Fanion

IMG 1 - 293 - Défilé au Cap Saint Jacques le 11 Novembre 1949. (GOARIN fils)

Cap_St_Jacques

IMG 1 - 294 - Cap Saint Jacques 11 Novembre 1949. (GOARIN fils)

IMG_295

IMG 1 - 295 - 1955 - A gauche: ROBE Roger - (Verdure Georges)

IMG_296

IMG 1 - 296 - 1955, île de Tagne, BOTHOREL Hervé - (Lequen Jean)

Sans_titre_VARLOT_1

IMG 1 - 297 - 1950/52 - KERSAUDY Michel au FM - (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_2

IMG 1 - 298 - 1950/52 - De G à D : RACLET Michel, VARLOT Claude, le barbu - (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_3

IMG 1 - 299 - 1950/52 - KERSAUDY Michel au F M - (Varlot Claude )

Sans_titre_VARLOT_4

IMG 1 - 300 - Le premier groupe de choc, Jaubert 1952, 2 ème de G à D: PRUDHOMME René dit la chouette à côté de BERTHO Michel,  VARLOT Claude au centre, 2ème en partant de la droite: DOCREMONT Jean - (Varlot Claude )

Sans_titre_VARLOT_6

IMG 1 - 301 - Section de commandement de Jaubert, décembre 1951, second rang de G à D: VARLOT Claude, SALLE Jean, BICKELMAN Prosper DIT Biki. 1 er rang : S/M JAN Maurice, MOREAU André, CARRIÈRE Gabriel, RACLET Michel, YANA Sylvain, DOCREMONT Jean, MADEC Yves - (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_8

IMG 1 - 302 - Défilé du 14 07 1952 au Cap Saint Jacques, L/V GAILLARD Pierre, 2 ème rang à droite: BEAUMENIER Lucien, 1er rang de G à D: VARLOT Claude (barbu), LE GLOAHEC dit le petit chef, S/M CHARPENTIER Roland. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_9

IMG 1 - 303 - 1950/52 - Pause casse-croûte. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_10

IMG 1 - 304 - Retour d'opé, 1952 - HOCQ à bord du "Marcel Le Bihan", GUIVARCH ( ancien du N° 4 commando) sur le L C V P . (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_11

IMG 1 - 305 - 1950/52 - Gaston JANSSEN dans le sable d'Annam. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_12

IMG 1 - 306 - 1950/52 - VARLOT Claude sur l'Arromanches. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_13

IMG 1 - 307 - KERSAUDY Michel, Annam 1953. Photo "bidonnée" même décor que la 1-356, mais avec une mise en place des acteurs différents - (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_14

IMG 1 - 308 - Le groupe de choc, décembre 1951,caserne Bellye, notre base arrière,  de G à D: VARLOT Claude,???, PRUDHOMME René, MADEC Yves, le dernier: DOCREMONT Jean. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_15

IMG 1 - 309 - VARLOT Claude, jeune et beau en 1949. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_16

IMG 1 - 310 - Groupe de choc de Jaubert, décembre 1951, Haïphong, VARLOT Claude (moustachu), debout à gauche: LE BOZEC Roger, à gauche de VARLOT Claude: DAOUDAL Yves. En arrière plan: CARRIERE Gabriel futur chef d'équipe de grottes à la DBFM, MOREAU André, en bas: QM1 armurier SCHARFF, SALLÉ Jean, ???, MADEC Yves. Et à gauche de la porte d'entrée qui regarde: SCHWARTZ Freddy -  (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_17

IMG 1 - 311 - Entraînement au tir, Cu Lao Ré, 1953, KERSAUDY Michel, sous l'oeil de l'E/V1 FUZEAU Louis. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_18

IMG 1 - 312 - 1950/52 - Au centre, 2ème plan: SALLE Jean. (Varlot Claude)

Sans_titre_VARLOT_19

IMG 1 - 313 - 1950/52 - Les mains sur les hanches: E/V BIART Michel. (Varlot Claude)

IMG 1 - 314

IMG 1 - 314 - 14 07 1952, Cap Saint Jacques,en bas de G à D: MOISIAR François, RACLET Michel, QUÉAU Jean, VARLOT Claude, LE GLOAHEC, GAUDIN Gabriel,???, en haut: BIGNARD Jean, DOCREMONT Jean, CARRIERE Gabriel, ???, BEAUMENIER Lucien, BICKELMAN Prosper, DAL BO Valère. (Varlot Claude)

IMG 1 - 314_1

IMG 1 - 314/1 - 14 07 1952 -  Pratiquement la même que la précédente - (Bar Aimé)

IMG_1___315

IMG 1 - 315 - 03 12 1951 - Les officiers mariniers de Jaubert, Crèvecieur/Haïphong ,en haut de G à D: S/M GRALL Jean, S/M GUICHARD Serge, S/M CHARPENTIER Roland, P/M CABILLIC, JAN Maurice, en bas de G à D: S/M2 LE GLOAHEC, S/M2 HOCQ Marcel, S/M2 VARLOT Claude, S/M2 JAN Alexandre. (Varlot Claude)

PICCOZ_2

IMG 1 - 316 - 1950/52 - A Kampot devant l'île de Phu Coq, à la frontière avec le Cambodge, GAUDIN Gabriel, DERCOURT Marcel et MANDRAY Camille à l'écoute - (Piccoz Guy)

PICCOZ_3

IMG 1 - 317 - 1950/52 - C'est la rizière, l'attaque est lancée - (Piccoz Guy)

PICCOZ_4

IMG 1 - 318 - 1950/52 - Ici la femme est l'égale de l'homme - (Piccoz Guy)

PICCOZ_6

IMG 1 - 319 -  1950/52 - Carte ancienne en baie d'Along: le juif - (Piccoz Guy)

PICCOZ_7

IMG 1 - 320 - 1950/52 - Baie d'Along, le tourisme de papa, et c'était gratuit, de dos: François COSSON - (Piccoz Guy)

PICCOZ_8

IMG 1 - 321 - 1950/51 -  André GUÉHO écrit: Octobre 1951 au 30 11 1951, fouille d'une île dans la baie d'along, escalade d'un piton par deux hommes, dont PICCOZ Guy notre photographe, nom des opérations: Mouette le 03 11, Lynx le 6, Moncay le 8, République le 9; toutes à partir du Savorgnan de Brazza, sa photo vue d'en haut. Opération autour de Campha Mine, froid intense et humide la nuit. (Piccoz Guy)

PICCOZ_9

IMG  1 - 322 - 1950/52 - Les mille-pattes en action, BICKELMANN Prosper donne la cadence - (Piccoz Guy)

PICCOZ_10

IMG 1 - 323 - 1950/52 - Port Wallut, toilette à la cascade, TRANCHANT Jean hésite... L'eau était glaciale - (Piccoz Guy)

PICCOZ_11

IMG 1 - 324 - Noël 1951 à Ninh Giang dans la tête de vipère, la 1ère section de Jaubert  a passé la nuit en embuscade entre deux villages viets, sous le crachin: rien. 26 12 1951, toute la section gueulletonne sous la présidence de l'E/V1 PROVOST Joël qui nous a ramené pour le plaisir des yeux une "Marinette" venue tout droit de France ( plein de cadeaux); Les commentaires sont extraits des notes d'André GUÉHO. De G à D  en arrière plan: Marcel HOCQ, MANDRAY Camille, LEWANDOWSKI Louis, GAUDIN Gabriel, Q/M 1 armurier SCHARFF, ARZUL Jean, au premier plan: FROMENTIN Claude, la marinette, TRANCHANT Jean. Remarquez la vaisselle de fête ( qu'importe le flacon pourvu qu'il y ait l'ivresse). (Piccoz Guy)

PICCOZ_12

IMG 1 - 325 - 1950/52 - Même lieu et jour que IMG 324; De G à D: GUEHO André ( le seul qui boit), la marinette, FROMENTIN Claude, MOISIARD François, au fond: DOCREMONT Jean et COSSON François ( coincé contre l'épaule), et détaché la bouille hilare d'ARZUL Jean, torse nu de dos: Paul LE ROHELLEC, premier plan de dos: LIMOGE André.- (Piccoz Guy)

PICCOZ_13

IMG 1 - 326 -1950/52 -  " Popaul" LE ROHELLEC Paul dans ses oeuvres, une jolie voix et une chanson poilante : un jour ayant des idées folles - j'entrais dans un grand musi hall- on jouait une revue sans voiles - et toutes les filles étaient ... à g'noux, André LIMOGE et de dos GUEHO André. (Piccoz) - A Ninh-Giang, nous dormons dans la paille... d'une paillote! bercés par les canons de 105 qui tonnent non loin dans le brouillard de nos rêves. Un de nos gars se fait la peur de sa vie, et colle la courante à tout le groupe en nettoyant maladroitement son PM et tire une fafale qui traverse la case - sans toucher personne - Bienheureux destin...Nous buvons l'eau limoneuse du canal des bambous où flotte de ci, de là un cadavre que nous espérons VM. Cette eau est quand même miraculeusement rendue potable après son passage dans un filtre artisanal consistant en une caisse remplie par plusieurs couches alternées de sable et de charbon de bois. Un robinet fixé au bas de ce récipient permet de récupérer une eau digne d'un bon pastis chargé d'éliminber les derniers microbes vivants. Pastis uniquement chimérique. À côté un quatuor de bridgeurs enragés, ceux-ci tapent le carton avec entrain et paraissent imperméables à tout bruit, seulement dérangés par un seul observateur. Version indochinoise, revue et corrigée d'una partie de campagne à la Renoir. (Guého André)

IMG_1___327

IMG 1 - 327 - 1950/52 - Pot caserne Beylies à Ben-Dinh, notre base arrière près du Cap Saint Jacques. De G à D: Pépé LOHIER, P/M BARAZER Charles, E/V 1 FUZEAU Louis, CABILIC le bidel. (Piccoz Guy)

IMG_1___328

IMG 1 - 328 - 14 06 1951 - Cap Saint Jacques -  Popaul donne le ton, de ci, de là. De G à D: S/M JAN Alexandre, ???, LE ROHELLEC Paul, BICKELMANN Prosper, RACLET Michel, CLAVET Michel, ???,??? - (Piccoz Guy)

PICCOZ_17

IMG 1 - 329 - 1950/52 - Popote en campagne, en string c'est DAL BO Valère - (Piccoz Guy)

PICCOZ_18

IMG 1 - 330 - 1950/52 - Popote en campagne - (Piccoz Guy)

PICCOZ_19

IMG 1 - 331 - 1950/52 - Popote en campagne, RACLET Michel argumente, BICKELMANN Prosper est attentif, tous les autres se marrent. Les tenues sont disparates. (Piccoz Guy)

PICCOZ_20

IMG 1 - 332 - 1950/52 - Retour aux affaires sérieuses, à bord d'un L C V P, patrouille le long d'un arroyo, JANSSEN Gaston au F M, GAUDIN Gabriel et DERCOURT  Marcel sont sérieux. (Piccoz Guy)

PICCOZ_21

IMG 1 - 333 - 1950/52 - Largage de matos explosifs, opération "Modane" photo prise par un journaliste venu ce jour là faire son papier avec le groupement des commandos - (Piccoz Guy)

PICCOZ_22

IMG 1 - 334 - 1950/52 - L'objectif est là - (Piccoz Guy)

IMG 1 - 335

IMG 1 - 335 - 1950/52 - À Sa Ki en Annam, , Napalm pour réduite les résistances - (Piccoz Guy)

PICCOZ_24

IMG 1 - 336 - 1950/52 - Non ce n'est pas le pont de la rivière Kwaï, il n'entrera pas dans l'histoire, mais le boulot a été fait, et bien fait. (Piccoz Guy)

IMG_1___337

IMG 1 - 337 - 1950/52 - C'est mon scoop, fallait appuyer sur le bouton au bon moment , un peu d'eau dans les fonds, une OF et ça saute - (Piccoz Guy)

PICCOZ_26

IMG 1 - 338 - 1950/52 - Le piper donne les dernières nouvelles - (Piccoz Guy)

PICCOZ_27

IMG 1 - 339 - 1950/52 - Obus et mines sont comptés - (Piccoz Guy)

PICCOZ_28

IMG 1 - 340 - 1950/52 - Toujours un peu de casse quelque part - (Piccoz Guy)

PICCOZ_29

IMG 1 - 341 - 1950/52 - Villages incendiés en Annam - (Piccoz Guy)

PICCOZ_30

IMG 1 - 342 -1950/52 - Village incendié en Annam, c'est une dure loi que celle de la guerre - (Piccoz Guy)

PICCOZ_31

IMG 1 - 343 - 1950/52 - Village incendié - (Piccoz Guy)

PICCOZ_32

IMG 1 - 344 - 1950/52 - Jonques et sampans explosés - (Piccoz Guy)

PICCOZ_33

IMG 1 - 345 - 1950/52 - Jonques et sampans explosés - (Piccoz Guy)

PICCOZ_34

IMG 1 - 346 - 1950/52 - Sur le pont du Savorgnan de Brazza, un nhô ( Enfant)- (Piccoz Guy)

PICCOZ_35

IMG 1 - 347 - 1950/52 - Repos sur le Savorgnan de Brazza, à gauche: Jean QUÉAU, en face :PICCOZ Guy, DERÉAC Marcel se gratte la tête, mise minimum: un paquet de cigarettes- (Piccoz Guy)

PICCOZ_36

IMG 1 - 348 - 1950/52 - Marie, ( notre ami PICCOZ Guy ne se souvient que du prénom de cette égérie, pas même une petite histoire sulfureuse à nous raconter, décevant, non !!!) Je suis médisant, Guy s'en serait voulu de ne pas nous narrer cette petite histoire:

"Une histoire très salace avec MARIE" : Les commandos avaient dû quitter le C I A B, ce dernier voulant récupérer  ses locaux pour instruire des nouveaux et nombreux personnels. Nous sommes donc installés de l'autre côté du Cap dans une ex base du service des phares et balises nommée "le Renflouement". Baraques en bois comme logements, bien moins de confort qu'au C I A B, et  plus éloigné d'où se trouvait Marie au centre ville. On se fixait des R V entre les jours de service, de corvées et d'opérations et nous nous voyons assez peu. Un jour, je devais la retrouver... et patratras, le Q/M qui devait assurer ce soir là le service d'ordre au B M C  local est malade. Bien que n'étant pas de service, le bidel m'envoie le remplacer. Ps de téléphone, encore moins de mobile pour prévenir ma dulcinée. Je me retrouve en tenue, colt 45 au ceinturon, matraque à la main pour patrouiller dans les couloirs de cette maison pas du tout close...C'était très romantique....Cloisons en lattes de bambou minces comme du papier à cigarettes, on était presque à l'intérieur du compartiment, au pied du lit, et la fille " bientôt fini chep", et les gars de ahaner! As-tu aperçu un gars en pleine action de dos, c'est une paire de fesses toute blanche qui monte et qui descend, ce n'est pas beau...L'abattage... La mère maquerelle leur comptait les passes...Quand toutes les unités étaient au Cap, elles ne chômaient pas...Du moins pendant l'ouverture...Je reviens à Marie qui, ne me voyant pas arriver, enfourche son vélo et pédale ferme jusqu'à notre nouvelle base. À la porte elle demande au factionnaire où était PICCOZ (jamais elle n'a prononcé mon prénom), celui-ci se renseigne à je ne sais qui et réponse abrupte : il est au bordel. Oh... le sang de Marie.. qui reprend sa bécane et entre en coup de vent dans la maison de "santé". Les filles en cartes n'aimaient pas du tout les "civiles" et deux ou trois des filles qui attendaient le client le lui ont fait savoir... Cris, hurlements, coups et gifles; au bruit, j'arrive à tout berzingue, matraque haut levée.. Calmer Marie toute en pleurs et lui faire comprendre ce que je faisais là, ça été long. Les gens heureux n'ayant pas d'histoire ... la suite n'a donc pas eu d'histoire...- (Piccoz Guy)

PICCOZ_37

IMG 1 - 349 - 1950/52 - Retour au Cap Saint Jacques vers Ben-Dinh en tac tac, passagers: Lucien BEAUDOUARD et Guy PICCOZ - (Piccoz Guy)

PICCOZ_38

IMG 1 - 350 - 1950/52 - La belle équipe, en haut de G à D: P/M CABILIC, PULOC'H Yves, GUÉHO André, BICKELMANN Prosper, CHARDONNET Auguste, ???,MENARD Pierre, PICCOZ Guy - Accroupis: LIMOGE André, QUÉAU, S/M RABILLARD André, ???, KAEDER Jacques, ???. ( Piccoz Guy)

PICCOZ_41

IMG 1 - 351 - 14 07 1952 au Cap Saint Jacques: la récompense. Les rangers brillaient - (Piccoz Guy)

PICCOZ_39

IMG 1 - 352 - 1950/51 - Revenant de la rizière: PICCOZ  Guy- (Piccoz Guy)

CPACApStJacques

IMG 1 - 353 - 1950/51 -  Caserne Beylie à Den-Binh, à droite celle des commandos, de face celle des élèves sous-offs. Sur le portail à l'entrée, était portée la devise: " Ils s'instruisent pour vaincre" - (Piccoz Guy)

Beylie

IMG 1 - 354 - 1950/52 - Ce qu'elle est devenue aujourd'hui - (Piccoz Guy)

PICCOZ_42

IMG 1 - 355 - 1950/51 - ça sent la quille, Roger LE BOZEC et Guy PICCOZ à Saïgon, bachi de rigueur, la marine blanche n'aimait pas du tout la marine kaki qui leur donnait des complexes - (Piccoz Guy)

PICCOZ_101

IMG 1 - 356 - 1950/51 -  Opération "Ardoise" type même de la photo bidouillée avec mise en place d'acteurs par le photographe de presse. Décor bien entendu réel avec cadre idéal. (Piccoz Guy)

PICCOZ_102

IMG 1 - 357 - 1950/51 -  Caserne de Ben-Dinh, inspection de la 1ère section par le L/V VEDEL Jack assisté du Maître CABILIC. Second rang: DERCOURT Marcel, MANDRAY Camille - (Piccoz Guy)

PICCOZ_103

IMG 1 - 358 - 1950/51 - Lever des couleurs à la caserne de Ben-Dinh - (Piccoz Guy)

PICCOZ_104

IMG 1 - 359 - 1950/51 - En baie d'Along: le chandelier. L'EV2 PROVOST Joël adorait se balader dans ce dédale de pierres figées - (Piccoz Guy)

PICCOZ_105

IMG 1 - 360 - 1950/51 - Un document rare...retour de chasse..Roger LE BOZEC et VOISIN Marcel reviennent de mission. Admirez la tenue arborée tant par Roger ( plume au vent) que par VOISIN Marcel (un peu débraillé), VOISIN Marcel a rempilé dans la légion, une rafale de FM lui a coûté une jambe à TIMIMOUN. À ne pas mettre au crédit de Jaubert...(Piccoz Guy)

PICCOZ_106

IMG 1 - 361 - 1950/51 -  Préparation d'une opération combinée, de face l'E/V PROVOST Jack - (Piccoz Guy)

PICCOZ_107

IMG 1 - 362 - 1950/51 -  Embarquement hommes et matériel dans un Dukw - (Piccoz Guy)

PICCOZ_108

IMG 1 - 363 - 1950/51 - Puis dans un L C V P - (Piccoz Guy)

PICCOZ_109

IMG 1 - 364 - 1950/51 - Et enfin dans un zodiac - (Piccoz Guy)

PICCOZ_110

IMG 1 - 365 - 1950/51 -  La plage avant du Savorgnan de Brazza et son pavillon frappé de la croix de Lorraine -(Piccoz Guy) - Je doute fort que le pacha, en arborant cet emblème après la guerre 39-45 ait pu finir amiral.. (Balisson Jean-Claude)

PICCOZ_111

IMG 1 - 366 - 1950/51 - À l'ombre d'un bananier, MONTJAUX Maurice le catalan et PICCOZ Guy armé de l'USM 1( chargeurs: 4 à la ceinture, 2 sur la crosse et un à poste, arme légère, ça repose, mais peu efficace, sera remplacée par le MAS 49. Le catalan est armé de la MAT 49, 4 chargeurs dans une des sacoches ( made in France , en cuir), c'était très lourd et pesait sur les hanches. C'est Roger LE BOZEC qui a créé avec l'aide du tailleur du groupe des commandos le modèle porté sur la poitrine et adopté bien entendu par la plupart des combattants et copié par toutes les armées. Roger LE BOZEC n'a pas touché une seule royalties. (Piccoz Guy)

PICCOZ_112

IMG 1 - 367 - 1950/51 - Église et pagode de Qui-Nhon - (Piccoz Guy)

PICCOZ_113

IMG 1 - 368 - 1950/51 - Marcel DERÉAC touriste dans l'île de Culao-Ré - (Piccoz Guy)

PICCOZ_114

IMG 1 - 369 - 1950/51 - Opération Bie de Song Cau en Annam, Ce n'est pas Tahiti mais c'est tout comme, au F M : DERCOURT Marcel - (Piccoz Guy)

PICCOZ_115

IMG 1 - 370 - 1950/51 - Jacques BURNICHON avec le béret, rescapé des combats de Ninh-Binh à François, était en subsistance à Jaubert en attendant son rapatriement. Un peu plus bas: Paul LE ROHELLEC - (Piccoz Guy)

PICCOZ_116

IMG 1 - 371 - 1952, défilé du 14 Juillet au Cap Saint Jacques - (Piccoz Guy)

IMG 1 - 372

IMG 1 - 372 - Février 1952, opération "Tourbillon 6" en Cochinchine, plaine des joncs. Commando embarqué sur un LCI qui naviguait sur le Vaïco. Un snipper viet tire un obus de bazooka à la limite de la ligne de flottaison. À l'intérieur des gars qui, allongés sur leurs banettes sont blessés par des éclats. - (Piccoz Guy)

IMG 1 - 372_1

IMG 1 - 372/1 - Février 1952 - Brancardage de BEAUFRERE - (Piccoz Guy)

IMG 1 - 372_2

IMG 1 - 372/2 - Février 1952 - BEAUFRERE et lucien BEAUDOUARD sont évacués par hélico, Lulu ne reviendra pas au cdo, car rapatrié sanitaire - (Bar Aimé)

PICCOZ_118

IMG 1 - 373 - 1950/52 - À gauche, c'était mon copain, mon ami: BEAUDOUARD Lucien - Imaginez Saïgon avec ses avenues tirées au cordeau, ses ombrages, les cyclos-pousse et les saïgonaises en habits traditionnels, certaines ( même beaucoup), jolies comme des coeurs. Et puis pas mal de matafs de la marine blanche, chemisette, bâchi, et coiffe réglementaire, et nous pour se démarquer arborions - obligatoire- le bâchi bleu marine, ruban légendé "commando marine". La première fois que je suis monté à Saïgon, c'était pour passer l'examen d'adimissibilité au grade supérieur, un bureau à l'intérieur de l'arsenal. Ma tenue était comme celle de la photo. Le gars qui faisait passer l'examen était un vieux P/M  canonnier tout bouffi et rongé par l'alcool. Un pif à la Cyrano, pas à sucer de la glace, il est vrai qu'une campagne passée dans un bureau, ça use... Je médis...Le gars me dit: vous venez pour..., je salue réglementairement: pour... la suite..... vous reviendrez quand vous aurez une tenue correcte. Rien à ajouter. Monter à Saïgon était toujours une ballade très recherchée. Pas de fainéants pour aller s'approvisonner en vivres,  munitions et habillement, trois ou quatre jours de détente, le soir sortie à Cholon ou Dakao, aller au "grand monde" et visiter le parc à buffles.... La "corvée" désignée prenait la "chaloupe", gros bateau ventru civil à Baria ( port du Cap Saint Jacques), cette dernière remontait la rivière de Saïgon en se tenant bien au milieu( risque de se faire allumer). La route qui reliait le Cap Saint Jacques à Saïgon étant fermée. Mines "zet" et autres joyeusetées dissuadaient d'en parcourir même 1 Km...(Piccoz Guy)

PICCOZ_119

IMG 1 - 374 - 1950/52 - Les paillottes, ça brûle facilement - (Piccoz Guy)

PICCOZ_120

IMG 1 - 375 - 1950/52 - Très rapidement, comme un feu de paille... ottes - (Piccoz Guy)

PICCOZ_121

IMG 1 - 376 - 1950/52 - Sport à Ben-Dinh : Volley-Ball - (Piccoz Guy)

PICCOZ_122

IMG 1 - 377 - 1950/52 - Sport à Ben-Dinh : Basket-Ball - (Piccoz Guy)

PICCOZ_123

IMG 1 - 378 - 1950/52 - Sport à Ben-Dinh : Football - SEGUIN René qui sera tué en Algérie au premier plan - (Piccoz Guy)

PICCOZ_124

IMG 1 - 379 - 1950/52 -  Sport à Ben-Dinh, athlétisme, finale du 100 mètres du challenge des 17 - (Piccoz Guy)

PICCOZ_125

IMG 1 - 380 - 1950/52 - Sport à Ben-Dinh, Lancer du disque par Popaul LE ROHELLEC Paul - (Piccoz Guy)

PICCOZ_126

IMG 1 - 381 - 1950/52 - JANSSEN Gaston se fait chambrer par MANDRAY Camille, la tenue vestimentaire portée par MANDRAY Camille était de rigueur ( pour le tiers de repos et de corvée) à Ben Dinh, et les claquettes, (simple semelle de bois et d'un morceau de cuir) évitaient aux pieds de macérer dans leur jus...(Piccoz Guy)

PICCOZ_127

IMG 1 - 382 - 1950/52 - Opération d'envergure - (Piccoz Guy)

PICCOZ_128

IMG 1 - 383 - 1950/52 - Avec de gros appuis - (Piccoz Guy)

IMG 1 - 384

IMG 1 - 384 - 1950/52 - Et ravitaillement intermédiaire en eau - (Piccoz Guy)

PICCOZ_129

IMG 1 - 385 - 1950/52 - Au mortier de 60: THIEBAULT Raymond - (Piccoz Guy)

PICCOZ_131

IMG 1 - 386 - 1950/52 - Il faut des costauds pour trimballer tube et plaque de base du mortier de 60 - (Piccoz Guy)

PICCOZ_132

IMG 1 - 387 - 1950/52 - Grosse saline en vue, elle aussi sera polluée - (Piccoz Guy)

PICCOZ_133

IMG 1 - 388 - 1950/52 - Pourquoi sont-ils nus ? Aucun doute, ce sont des viets ayant planqué quelque part, armes et uniformes - (Piccoz Guy)

PICCOZ_134

IMG 1 - 389 - 1950/52 - Et comme par hasard, ils n'ont jamais vu un seul viet de leur vie - (Piccoz Guy)

PICCOZ_135

IMG 1 - 390 - 1950/52 - Tout ce beau monde, et les civils sont convoyés jusqu'au PC qui statuera sur leur sort. Ils seront interrogés par la sécurité vietnamienne qui n'a pas la réputation d'être tendre - (Piccoz Guy)

PICCOZ_136

IMG 1 - 391 - 1950/52 - Sur le retour, Camille MANDRAY et Marcel DERÉAC accusent la fatigue - (Piccoz Guy)

PICCOZ_137

IMG 1 - 392 - 1950/52 - Village du delta le long des berges d'un arroyo - (Piccoz Guy)

PICCOZ_138

IMG 1 - 393 - 1950/52 - Village du delta, ici tout nest pas que luxe, calme et volupté - (Piccoz Guy)

PICCOZ_139

IMG 1 - 394 - 1950/52 - Pause cigarette, de G à D: MANDRAY Camille, GAUDIN Gabriel allumant sa clope et le Q/M1 armurier SCHARFF, en arrière plan: SCWARTZ Freddy donne du feu à ???. -  (Piccoz Guy)

PICCOZ_140

IMG 1 - 395 - 1950/52 - Au col des nuages au-dessus de Tourane (actuellement Da Nang, Annam). Pause, MANDRAY Camille se régale d'une boîte de sardines, 2 ème S/M HOCQ Marcel, chef du groupe 2 de la 1ère section. Ce jour là les premiers arrivés au sommet de cette grosse colline ont vu, en bas, dans la vallée, des éléphants (pas roses), de vrais éléphants gris, nous étion à proximité de la jungle - (Piccoz Guy)

PICCOZ_141

IMG 1 - 396 - 1950/52 - L'objectif indiscret me surprend à en griller une, alors que je ne fumais pas ( enfin presque pas, juste quelques unes pour faire comme les grands - (Piccoz Guy)

PICCOZ_142

IMG 1 - 397 - 1950/52 - Ce n'est pas mardi gras, c'est juste pour la photo, en haut de G à D : KUROWSKI Michel, CHAMFLY, BERTRAND Jean, ???,  PERCHOC, PICCOZ Guy, LE POCHER Henri , assis: HICHER Jean et René MAURICE dit le vieux - (Piccoz Guy)

PICCOZ_143

IMG 1 - 398 - 1950/52 - Ile de la Table ( village le Chinois), bilan: une guenon. De G à D : DERCOURT Marcel, LE ROHELLEC Paul, TRANCHANT Jean, DELAITRE Serge, JANSSEN Gaston, PICCOZ Guy qui mange des palourdes, la poche gauche en est pleine: c'est également dans cette circonstance que le poignard à son utilité- (Piccoz Guy)

PICCOZ_144

IMG 1 - 399 - 1950/52 - Pot au C I A B ( centre d'instruction de l'armée blindée) à Ben-Dinh. Gros plan sur gégène MANDRAY Camille et sur CABILIC, de face au fond: le S/M JAN Maurice - (Piccoz Guy)